single

La première journée du championnat a été endeuillée par la mort du joueur ivoirien, le vendredi 19 février, au moment même où il s’apprêtait à prendre le bus avec ses coéquipiers pour aller à Mopti pour le match CASS-US Bougouni. Son corps a été rapatrié en Côte d’Ivoire

L’US Bougouni est en deuil. Le vendredi 19 février, le défenseur central ivoirien du club, Kouakou Franck Elvis Kouadio est décédé tôt le matin, alors que l’équipe s’apprêtait à aller à Mopti pour le match de la première journée du championnat national contre le Centre d’animation sportive de Sévaré (CASS). Selon nos informations, l’Ivoirien de 21 ans est décédé des suites d’un arrêt cardiaque. Joint au téléphone, le président de l’US Bougouni, Zoumana N’Tji Doumbia, s’est dit très touché par la mort de Kouakou Franck Elvis, un joueur exemplaire qu’il considérait comme son fils. «C’est la tristesse à l’US Bougouni, les mots me manquent pour exprimer la tristesse du club après cette disparition brutale.

Nous avons accueilli ce jeune ivoirien à Bougouni, il y a deux ans. Kouakou Franck était quelqu’un de bien, il parlait peu, il était humble dans tout ce qu’il faisait. Je suis meurtri par son décès, car pour moi ce jeune homme n’était pas un joueur, il était comme un fils pour moi. Il me respectait tellement que même quand il avait des soucis, il passait toujours par quelqu’un d’autre pour me le dire», a confié Zoumana N’Tji Doumbia la gorge nouée.
«24h avant son décès, il s’était entraîné sans problème. Le départ pour Mopti était prévu à 5h du matin vendredi, il a été le premier joueur à mettre sa valise dans le bus à 4h30. Ensuite, il est descendu du véhicule pour demander à ses coéquipiers de se dépêcher. Et pendant qu’il parlait avec ses camarades, il est subitement tombé à terre. Ses coéquipiers se sont précipités sur lui pour lui porter secours, mais c’était déjà trop tard. Présent sur les lieux, le médecin de l’équipe a constaté le décès», a précisé Zoumana N’Tji Doumbia. «Tout de suite, poursuivra le président de l’US Bougouni, nous avons informé sa famille par le canal de l’ambassade du Mali à Abidjan.

Avec la Fédération malienne de football, nous avons pris les dispositions pour le rapatriement du corps de Franck en Côte d’Ivoire (la dépouille est déjà arrivée à Abidjan, ndlr). Pour le moment, je ne connais pas la date des funérailles, mais sa famille a promis de nous informer dès qu’une décision sera prise à cet effet. S’il plaît à Dieu, l’US Bougouni sera présente aux funérailles de notre regretté défenseur. Au nom du club, je prie pour le repos de l’âme du défunt».
Sur sa page Facebook, le président de la Fédération malienne de football (Femafoot), a présenté ses condoléances à l’US Bougouni et à la famille de Kouakou Franck Elvis Kouadio. «J’ai appris avec tristesse le décès tragique du défenseur central de l’US Bougouni, Kouakou Franck Elvis, suite à un arrêt cardiaque à l’âge de 21 ans. Au nom de la Fédération malienne de football et en mon nom propre, je présente mes sincères condoléances à sa famille, à ses amis, à ses proches et à l’ensemble de l’équipe de l’US Bougouni», a écrit Mamoutou Touré «Bavieux».
Suite à la mort du défenseur ivoirien, le match CASS-US Bougouni a été reporté.

D. B.

autho

Dieudonné Diama

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT
editor

Sikasso: sos pour le Tata

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER