single

Mme Margareta Kassangana, ambassadeur agréé de la République de Pologne, Giovanni Umberto De Vito, ambassadeur de la République italienne, Mme Claudia Turbay Quintero, ambassadeur de la République de Colombie et Mme Ingrid Amer ambassadeur agréé de la République d’Estonie ont présenté leurs lettres de créance au président de la Transition, Bah N’Daw, hier dans la salle de banquet du palais de Koulouba.

Depuis janvier 2018, Mme Margareta Kassangana est l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République de Pologne auprès du Sénégal, du Burkina Faso, du Cap-Vert, de Côte d’Ivoire, de Gambie, de Guinée, de Guinée-Bissau et du Mali avec résidence à Dakar. Née en 1975, la diplomate polonaise est titulaire d’un master en relations internationales de la Faculté de journalisme et des sciences politiques de l’université de Varsovie en Pologne, obtenu en 1999. Elle est également diplômée de l’Université de Maastricht, du programme d’études post-universitaires portant sur le droit et l’intégration européenne.

L’ambassadeur Margareta Kassangana a commencé sa carrière professionnelle dans des départements ministériels de son pays. De décembre 2007 jusqu’à la fin de 2010, elle a travaillé à la Direction générale des relations extérieures de la Commission européenne à Bruxelles en Belgique, en qualité d’experte nationale détachée. En novembre 2013, elle a été nommée directrice adjointe du département de l’Afrique et du Moyen-Orient, chargée de la coopération avec les pays d’Afrique subsaharienne, Israël et la Palestine. La diplomate a joué un rôle prépondérant dans le développement de la politique polonaise à l’égard de l’Afrique subsaharienne. Avant d’occuper les fonctions de représentante permanente adjointe de la Pologne auprès de l’Organisation des Nations unies à New York. L’ambassadeur Margareta Kassangana parle couramment anglais, français et naturellement polonais.

À sa suite, le chef de l’État a reçu l’ambassadeur de la République d’Italie au Mali, Giovanni Umberto De Vito, avec résidence à Dakar. Il est né le 27 novembre 1960 à Villafranca Veronese. Depuis 1983, l’ambassadeur Giovanni Umberto De Vito est détenteur d’une maîtrise en sciences politiques de l’Université de Padova (Italie). En 1985, suite à un examen de concours, le diplomate italien est nommé volontaire dans la carrière diplomatique (spécialisation commerciale). Aussi, l’ambassadeur de la République italienne au Mali était jusqu’à une date récente conseiller diplomatique du ministre des Politiques agricoles, alimentaires et forestières de son pays.

Giovanni Umberto De Vito a occupé plusieurs postes internationaux, notamment celui d’ambassadeur à la Valette en février 2013. L’ambassadeur De Vito a eu aussi l’occasion de faire valoir ses compétences de diplomate chevronné en France où il a été consul à Bordeaux en octobre 1992, consul à Toulouse en janvier 1995. Il a, par ailleurs, été conseiller à la Représentation permanente d’Italie auprès des Nations unies, à New York avant d’être premier conseiller auprès de la Représentation permanente pour les organisations internationales à Genève. Depuis 2013, Giovanni Umberto De Vito est Commandeur de l’Ordre du Mérite de la République.

Claudia Turbay Quintero, l’ambassadeur de la République de Colombie au Mali, avec résidence à Accra (Ghana) a été la troisième personnalité à présenter ses lettres de créance au président de la Transition. C’est à l’Université Fordham à New York (États-Unis) que Claudia Turbay Quintero a décroché son diplôme de journalisme qui lui ouvrira une riche carrière de diplomate. De 2013 à nos jours, Claudia Turbay Quintero a été ambassadeur de la République de Colombie dans plusieurs pays africains : Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Liberia, Togo, Bénin, Ghana, Nigéria. Elle parle anglais, espagnol et français.

Enfin, le président Bah N’Daw a reçu les lettres de créance d’Ingrid Amer, l’ambassadeur de la République d’Estonie au Mali avec résidence à Tallinn (Estonie). La diplomate estonienne est née le 15 septembre 1966 à Rapla en Estonie. Elle a, pendant de longues années, travaillé dans les administrations du ministère estonien des Affaires étrangères, occupant plusieurs postes de responsabilité. Hors de son pays, Ingrid Amer fut notamment ambassadeur de l’Estonie auprès de l’Unesco entre 2016 et 2018. Elle parle anglais, français, russe, entre autres. Mariée, elle est mère de deux enfants.


Oumar Diakité

autho

Oumar Diakité

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER