single

La sanction est tombée pour Sékou Koïta et Mohamed Camara. La semaine dernière, les deux jeunes internationaux maliens ont écopé, chacun, de trois mois de suspension, suite à leur contrôle anti-dopage effectué le 22 novembre 2020 en Autriche, quelques jours après le match Mali-Namibie, comptant pour les éliminatoires de la CAN 2022 (17 novembre 2020). C’est dire que la saison est terminée pour les deux joueurs du Red Bull Salzbourg, puisque Sékou Koïta et Mohamed Camara resteront à la touche, lors des trois prochains mois. Non seulement, ils ne pourront pas jouer avec leur équipe, mais seront également privés des compétitions internationales auxquelles participeront les Aigles. C’est donc une très mauvaise nouvelle pour notre pays qui devra se passer des services des deux jeunes internationaux pour le reste des éliminatoires de la CAN 2022 et, probablement du début de celles de la Coupe du monde, Qatar 2022.

Sur le site de l’UEFA, on peut lire : «La suspension (celle de Sékou Koïta et Mohamed Camara, ndlr) prend effet immédiatement et couvre les rassemblements en club et internationaux». Concernant les faits proprement dits, l’instance dirigeante du football européen écrit : «L’UEFA a estimé qu’il n’y avait pas de volonté intentionnelle d’enfreindre les règles du dopage (la prise de médicaments interdits par Mohamed Camara et Sékou Koïta, lors du match Namibie-Mali) mais celles-ci stipulent que chaque joueur a la responsabilité de s’assurer qu’il n’ingère aucune substance interdite». Après l’annonce de la suspension des deux Maliens, le président de Salzbourg, Stephan Reiter s’est dit «satisfait que la lumière ait été faite», tout en regrettant la «sérieuse perte sportive» que représente cette sanction. Joints au téléphone, Mohamed Camara et Sékou Koïta ont exprimé leur soulagement avant de remercier Salzbourg pour son soutien dès le début des événements. «Ouf, il y a eu plus de peur que de mal. Nous avions peur que cette histoire ne mette fin à notre carrière footballistique, mais Dieu merci, le pire a été évité.

Certes, ça va être dur de rester à la touche pendant trois mois, mais Inch Allah, nous aurons les ressources morales suffisantes pour tenir le coup», a réagi Sékou Koïta. «Nous n’avons pas les mots suffisants pour remercier Salzbourg. Dès le début de ces événements, les dirigeants du club, l’entraîneur, nos coéquipiers et les supporters nous ont apporté leur soutien. Ils ont dit qu’ils nous faisaient confiance et qu’ils resteront avec nous quelle que soit la suite des événements. Nous tenons à les remercier pour leur soutien sans faille et nous remercions également tous les Maliens qui nous ont soutenus. Que Dieu bénisse tout le monde», a insisté le natif de Kita.
«C’est Dieu qui est fort, c’est lui seul qui voit tout et qui entend tout. Je remercie Dieu, ma famille, le club et tous les Maliens qui nous ont soutenus dans cette dure épreuve. Nous allons rentrer au pays, c’est-à-dire à Bamako et après les trois mois, nous reprendrons nos activités», a déclaré pour sa part Mohamed Camara.


D. B.

autho

Djènèba Bagayoko

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER