single

Mme la ministre a mis l’accent sur quelques avancées enregistrées au cours des deux dernières années

La 9è réunion statutaire du comité de pilotage du Fonds d’appui à l’autonomisation de la femme et à l’épanouissement de l’enfant (Fafe) s’est tenue, mardi dernier, au Centre national de documentation et d’information sur la femme et l’enfant (CNDIFE). La réunion était présidée par la ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Bouaré Bintou Founé Samaké, en présence de la directrice du Fafe, Mme Kanté Fatoumata Diankoumba. Les administrateurs ont examiné le compte-rendu de la précédente session, le rapport annuel d’activités 2019 et 2020 de la cellule technique du Fonds, avant de se prononcer sur les activités à mener en 2021. Le comité de pilotage est une instance prévue par un arrêté interministériel du 30 juillet 2015, déterminant le détail des modalités de gestion du Fonds. Il est l’organe de décision, de contrôle et d’orientation avec la mission de valider les documents techniques relatifs aux conditions d’accès au Fonds, les dossiers de financement. Il doit aussi autoriser le financement des projets et faire le suivi des ressources allouées.

Dans son intervention, la ministre en charge de la Promotion de la Femme a mis l’accent sur quelques avancées enregistrées au cours des deux dernières années comme le renforcement de l’accès au Fonds par le partenariat avec la société civile, et les établissements bancaires et les systèmes financiers décentralisés (SFD). Au titre du guichet 1 du Fafe, on peut retenir l’accès au financement des femmes entrepreneures, notamment celles promotrices des petites et moyennes entreprises ou industries (PME/PMI) ; la facilitation à l’accès au financement pour des activités génératrices de revenus grâce aux conventions de partenariat de financement signées avec la BNDA et les SFD «Soro Yiriwaso», «Bereben» et «Nyongondeme Soba». Au titre du guichet 2 du Fafe, le renforcement des capacités techniques, humaines et matérielles des cibles a été favorisé par les conventions de partenariat conclues avec les ONG. Quant à la directrice du Fafe, elle a souligné que deux réunions statutaires sont prevues chaque année pour valider les documents. Mme Kanté Fatoumata Diankoumba expliquera que l’objectif de la rencontre est d’analyser les activités qui ont été réalisées en 2019 et 2020 et de se projeter sur l’avenir, notamment les perspectives de 2021.

Amsatou Oumou TRAORÉ

autho

Amsatou Oumou Traoré

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER