single
Le Ghana réputé pour être un exemple démocratique en Afrique de l'Ouest, se prépare à élire lundi son président, dans un examen qui s'annonce particulièrement serré entre deux adversaires politiques de longue date.
Le président Nana Akufo-Addo, 76 ans, candidat du Nouveau Parti Patriotique (NPP), brigue un second mandat face notamment à son prédécesseur John Mahama, 62 ans, chef de file de l'opposition, et candidat du Congrès nationwide démocratique (NDC ).
Les 13 candidats doivent convaincre les 17 millions d'électeurs ghanéens, dont plus de la moitié à moins de 35 ans, qui éliront également leurs 275 députés.
Lors des présidentielles en 2012 et 2016, les deux dinosaures s'étaient déjà affrontés pour accéder à la magistrature suprême. Chacun remportant de justesse l'un des deux scrutins. Dès lors de l'élection de lundi a comme un air de déjà-vu, même si onze autres candidats, dont trois femmes, sont en poux.
Le chômage, les infrastructures et les routes, l'éducation et la santé en sont les principaux enjeux, selon des enquêtes pré-électorales, rapportées par la presse locale.
Dans les sondages, Nana Akufo-Addo arrive devant son principal concurrent, mais de nombreux analystes prédisent que la majorité ne dispose pas de son parti au Parlement pourrait s'effriter. Avec le coronavirus qui a touché depuis mars plus de 50.000 personnes et fait 300 morts au Ghana, la fièvre électorale ne semble pas emparée du pays.
A. TRAORÉ
autho

Aboubacar Traoré

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER