single

Le digital prend peu à peu son envol dans notre pays. Les initiatives se multiplient dans ce sens, notamment ce prix qui sera décerné le 2 avril prochain

Depuis des mois, le dépôt de transit de Lafiabougou débordait d’ordures. Le volume initial des détritus qu’il contenait était estimé à 216.000 m3. Cette quantité est nettement supérieure à la capacité d’accueil du dépôt. Les ordures envahissaient alors le goudron et les alentours, dégageant des odeurs nauséabondes, engendrant des nuisances à l’environnement et par ricochet des risques pour la santé publique.

Pour abréger la souffrance des riverains et autres usagers, un volontaire anonyme s’est engagé à aider l’État à faire évacuer la montagne d’ordures. Promesse désormais tenue. Car l’opération d’évacuation qui avait été lancée le 26 décembre 2020 a pris fin. Le dépôt est désormais débarrassé de toutes ses ordures.
La cérémonie marquant la fin de l’évacuation des ordures de ce dépôt de transit s’est déroulée mercredi sous la présidence de la ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Mme Bernadette Keita.

Intervenant à cet effet, la ministre en charge de l’Environnement et de l’Assainissement a invité les collectivités territoriales à s’assumer. «Je rappelle par la même occasion que l’assainissement est une compétence transférée aux collectivités territoriales, selon les textes de la décentralisation, notamment la loi n°2017-051 du 02 octobre 2017, portant Code des Collectivités territoriales complétée par les dispositions du décret n°2014-0572/P-RM du 22 juillet 2014, fixant le détail des compétences transférées de l’État aux Collectivités territoriales, dans le domaine de l’assainissement et de la lutte contre les pollutions et nuisances», a rappelé Mme Bernadette Keita.

Elle a salué et remercié chaleureusement le volontaire anonyme pour son esprit patriotique et son engagement en faveur de l’amélioration de la qualité du cadre de vie de nos populations, en débarrassant la commune de cette montagne de déchets dénommée «Kilimandjaro», (en référence à la plus haute montagne d’Afrique, ndlr). Mme Bernadette Keïta a également remercié la société Guiramo Trading d’avoir accepté de recevoir les déchets sur son site à Sanankoroba.
Pour sa part, le maire de la Commune IV, Adama Bereté, a déclaré : «J’ose espérer qu’à l’avenir des dispositions seront prises en vue d’éviter le stockage indéterminé des ordures sur ce dépôt qui ne saurait être une décharge finale».

L’édile a félicité les membres du comité de veille pour leur abnégation et leur engagement pour l’intérêt commun. Pour lui, ces personnes ont œuvré pour que ce jour soit. Il a aussi salué le département et les partenaires pour leur accompagnement technique et financier.
Le président de la jeunesse de Lafiabougou et celui du comité de veille ont invité les habitants de la municipalité à s’unir et à œuvrer pour mettre fin au stockage prolongé d’ordures au niveau de ce dépôt de transit.

Fadi CISSÉ

autho

Fadi Cissé

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER