single

L'Organisation de défense des droits de la presse Reporters sans frontières a publié, ce mardi 29 décembre, son bilan annuel des exactions commises contre les journalistes dans le monde.


Dans son bilan 2020, Reporters sans frontières (RSF) indique que 50 journalistes ont été tués à travers le monde entre

entre le 1er janvier et 15 décembre 2020.


La majorité de ces journalistes tués l'ont été dans des pays en paix, note RSF qui précise que 400 autres journalistes ont été emprisonnés au cours de cette même année.


« Ce chiffre est stable par rapport aux 53 journalistes tués l'an dernier, malgré la réduction du nombre des reportages du fait de la pandémie de Covid-19 », constate RSF.


L’ONG dénombre par ailleurs que 937 journalistes ont été tués sur une période de 10 ans.


« Sur l’ensemble des journalistes tués en 2020, 84 % ont été sciemment visés et délibérément éliminés, contre 63 % en 2019. Certains l’ont été dans des conditions particulièrement barbares », précise le document de l'ONG.


Le Mexique arrive en tête de la liste des pays où il y a eu le plus de journalites tués avec huit professionnels tués dans le pays cette année.


L'Inde et le Pakistan suivent avec quatre journalistes tués dans chacun des ces deux pays, puis les Philippines trois journalistes tués et le Honduras où trois journalistes ont été également tués.


M. TOURÉ

autho

Mohamed Touré

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT
editor

Sikasso: sos pour le Tata

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER