single

Les faîtières de la presse nationale sont vent debout contre certaines mesures prises par le gouvernement pour la lutte contre la propagation de la Covid-19.


Dans un communiqué commun, publié ce samedi, la Maison de la presse, l’Association des éditeurs de presse privée, l’Union des radios et télévisions libres du Mali, le Groupement patronal de la presse écrite, l’Union nationale des journalistes du Mali et l'association des Professionnels de la Presse en Ligne au Mali dénoncent des « mesures liberticides annoncées par les autorités de la transition dans le cadre de la riposte contre le Covid-19 ».


Lire aussi : Journée internationale des migrants: l'ONU intimé à ne pas oublier dans le relèvement post-Covid


Ces organisations professionnelles de la presse organisent une conférence de presse ce dimanche à la maison de la presse, informe le communiqué.


Dans le cadre de la lutte contre la progression du coronavirus, le gouvernement a décrété l’état d’urgence sur tout le territoire national pour dix jours et adopté une batterie de mesures d’urgence et de d'accompagnement lors d'un Conseil des ministres extraordinaire, tenu vendredi dernier.


M. TOURÉ

autho

Mohamed Touré

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER