single


Le Centre national des examens et Concours de l’éducation (CNCE) est déterminé à éradiquer la fraude et les fuites des sujets qui entachent les examens scolaires de notre pays depuis plus d'une dizaine d'années. Il l’a fait savoir dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux en date de ce mercredi 17 février 2021. Cette volonté a amené le Centre en charge des examens et concours à prendre une disposition inclusive contre ce phénomène déplorable qui gangrène notre éducation.


« Je vous demande d'organiser des rencontres au niveau des établissements d'enseignement secondaire technique et professionnel et des Centres d'animation Pédagogique (CAP) qui feront l'objet d'une synthèse au niveau des Académies d'enseignement (AE) sous forme de propositions de solutions contre la fraude et la fuite des sujets qui peuvent être physiques ou numériques », a lancé le directeur du Centre national des examens et concours de l'éducation, Mohamed Maïga à l’endroit des directeurs d'Académie d'enseignement et les secrétaires généraux des différents Syndicats de l'éducation.


Lire aussi : Sommet du G5 Sahel à N’Djamena : les grandes résolutions sur la sécurité et le développement


Ajoutant que les participants qui mèneront ces activités doivent rendre compte au Centre national des examens et concours de l'éducation au plus tard le 26 février prochain. La raison de cette initiative, selon le Pr Maïga, est de lutter contre ces pratiques et d’être en phase avec l'harmonisation du Baccalauréat dans la zone Uemoa dans quelques années.

M. DIAWARA

autho

Mohamed D. Diawara

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER