single

Vaut mieux tard que jamais. Les négociations entre le gouvernement et la centrale syndicale, l'Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) ont commencé jeudi après midi. «Les discussions sont prometteuses. Il faut attendre vendredi pour mieux apprécier la situation », a confié un responsable syndicale.


La plus grande centrale syndicale au Mali avait été déposée depuis lundi 23 novembre 2020 un préavis de grève de 5 jours sur la table du gouvernement. Cette grève prévue du 14 au 18 décembre 2020, risque de grever l'action gouvernementale qui souffre déjà des conséquences négatives du Coronavirus.

Que veut l'UNTM? Les revendications sont, entre autres, le règlement de la situation des travailleurs compressés dans les années 80, l'harmonisation des grilles salariales des agents de l'État, l'octroi de primes et indemnités et l'épineuse question de l'Office central de lutte contre l'enrichissement illicite (OCLEI).

A. CISSE

autho

Ahmadou Cissé

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

TWITTER