single

Les Nigeriens sont appelés aux urnes ce dimanche 27 décembre 2020, pour choisir le successeur du président sortant Mahamadou issoufou qui ne brigue pas un nouveau mandat.


Sur le starting block, une trentaine de candidats devront conquérir les suffrages de 07 millions d'électeurs inscrits. Cette course au Palais présidentiel fait partie des élections générales qu'organise le Niger en cette fin d'année. Au nombre desquelles, les régionales, locales et législatives.


Parmi les compétiteurs, plusieurs analystes donnent plus de chance à Mohamed Bazoum, dauphin du président sortant. Cependant, il faudrait compter avec d'autres figures non moins connues sur la scène politique nigérienne. Il s'agit entre autres de

Seini Oumarou, ancien Premier ministre du défunt président Mamadou Tandja, et qui était arrivé au second tour de la présidentielle de 2011; le général Salou Djibo qui a dirigé le coup d'Etat de 2010 ayant renversé Mamadou Tandja.


Mais aussi, Ibrahim Yacouba, qui fut ancien ministre des Affaires étrangères de Mahamadou Issoufou. Ce dernier avait recueilli un peu moins de 5% des voix à l'élection présidentielle de 2016. Sans oublier Mahamane Ousmane pour qui Hama Amadou a appelé ses militants à voter. Ce dernier a vu sa candidature invalidée par la Cour constitutionnelle pour avoir été condamné dans une affaire de trafic d'enfants en 2017.


A. TRAORÉ

autho

Aboubacar Traoré

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

TWITTER