single

L’ancien Premier ministre est décédé le samedi 2 janvier au Maroc à l’âge de 78 ans

Des personnalités administratives, politiques, coutumières, traditionnelles et religieuses du pays ont rendu un vibrant hommage à l’ancien Premier ministre Modibo Kéïta dont les obsèques se sont déroulées hier dans son domicile à Kalaban-Coura.
Il faut rappeler que ce grand commis de l’État est décédé le samedi 2 janvier 2021 au Maroc à l’âge de 78 ans. Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, des anciens Premier ministres, des chefs de partis politiques, des élus locaux, présents aux funérailles, ont témoigné les valeurs humaines et intellectuelles de l’illustre disparu. «J’ai l’habitude de le consulter pour toute grande décision que je devais entreprendre ou toute décision pour laquelle on m’a requis. J’allais toujours prendre ses conseils parce qu’il avait à donner. Il avait l’expertise à offrir. Le Mali a perdu un grand fils physiquement, moralement, intellectuellement», a souligné le chef de la diplomatie malienne, Zeïni Moulaye.
L’ancien Premier ministre Ousmane Issoufou Maïga a aussi salué la mémoire du «doyen». «Nous avons cheminé avec lui dans le gouvernement du président Alpha Oumar Konaré. Nous avons collaboré ensemble au temps d’ATT. C’est un grand commis de l’état, un patriote, un fervent musulman. Nous le pleurons tous. Que Dieu l’accueille dans son paradis», a-t-il prié.

Pour Me Mountaga Tall, Modibo Kéïta fut un enseignant modèle, un grand serviteur de l’état. «Je peux en témoigner pour avoir été dans un gouvernement qu’il a eu à diriger. J’ai vu un grand homme pétrie de culture, passionné pour le Mali, un grand connaisseur de notre pays, de sa tradition qu’il a su magnifiquement allier avec les missions qui lui ont été assignées», a indiqué le leader politique. Selon le maire de Koulikoro, Bacoroba Kané, l’ancien Premier ministre a beaucoup fait pour le pays pour avoir servi les présidents Moussa Traoré, Amadou Toumani Touré, Alpha Oumar Konaré et Ibrahim Boubacar Kéïta. « C’est grâce à lui que Koulikoro a pu bénéficier de la route reliant la ville à Bamako, ainsi que le pont Kayo. Modibo est très bien socialement», a téoigné l’édile.

Modibo Kéïta est né le 31 juillet 1942 à Koulikoro où il fit ses études primaires entre 1950 et 1957. Ses études secondaires le conduiront à l’école normale secondaire de Katibougou. En 1965, Il entama les études supérieures à l’école normale supérieure qui furent sanctionnées par une maîtrise en lettres modernes en 1969.
La carrière ministérielle de Modibo Keïta débuta en 1982 quand il fit son entrée au gouvernement en qualité de ministre de l’Emploi et de la Fonction publique. De 1986 à 1989, il fut nommé ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale. Il deviendra plus tard ambassadeur du Mali auprès de la RFA, de la Suisse, de la Suède, du Danemark, de l’Autriche, de la Norvège et auprès des organisations du Système des Nations unies à Genève et à Vienne. Rentré au bercail en 1992, il occupa successivement les postes de conseiller pédagogique à l’Institut pédagogique national, conseiller à l’éducation au secrétariat général de la présidence de la République, secrétaire général de la présidence de la République. En 2002, il fut nommé Premier ministre.
Le 22 avril 2014, Modibo Keïta fut nommé Haut représentant du président de la République pour le dialogue inclusif inter-malien, puis Premier ministre le 8 janvier 2015, poste qu’il occupa jusqu’en avril 2017. Il repose désormais au cimetière de Kalaban-Coura.


Oumar Diakité

autho

Oumar Diakité

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER