single

L’Autorité de protection des données à caractère personnel (APDP) tient, depuis lundi à son siège, sa première session ordinaire au titre de l’année 2021. Elle s’étendra sur dix jours. L’ouverture des travaux a été présidée par son président, Oumarou Ag Mohamed Ibrahim Haïdara.
Durant la session de dix jours, les participants auront à délibérer sur des dossiers de demandes d’autorisation et de déclaration adressés à l’APDP par de nombreuses structures et des personnes physiques animées du souci de conduire leurs activités dans un cadre légal. Outre l’examen de certains contentieux, les commissaires et cadres de l’Autorité valideront le programme de contrôle des traitements de données personnelles pour l’année 2021, proposé par les directions techniques.

«Au cours de cette session, l’APDP examinera les dossiers de mise en conformité. Dès lors que vous décidez de mettre en place une vidéo surveillance pour la gestion des ressources humaines ou la gestion du contentieux de l’entreprise, vous devez en amont, avant de commencer ce travail, déclarer et en demander l’autorisation au niveau de l’APDP», a expliqué Harouna Keïta, directeur des affaires juridiques et du contentieux de la structure, sans préciser le nombre de dossiers et de plaintes concernés par cette séance inaugurale. «Lors de cette session, l’Autorité statue sur les dossiers introduits en amont par les directions techniques et les commissaires pour s’assurer de leur conformité à la législation», a-t-il ajouté.

Concernant les dossiers de plaintes, les organismes publics ou privés incriminés sont convoqués pour être entendus sur les griefs à eux reprochés. «Au regard du volume des dossiers soumis à notre examen, nous mesurons la délicatesse et la complexité des missions que la loi sur la protection des données personnelles nous a conférée», a indiqué le président de l’APDP. Pour Oumarou Ag Mohamed Ibrahim Haïdara, il ne faut pas perdre de vue le fait que l’Autorité est investie d’une mission d’assistance, de conseil, d’accompagnement et de sanction de toutes les structures appelées à traiter des données à caractère personnel. À ce titre, il a exhorté les participants à veiller à ce que l’institution assume ses responsabilités, en œuvrant pour l’atteinte des objectifs et missions assignés à elle.



B. B. C.

autho

Babba B. Coulibaly

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER