single

Pour l’efficacité et la cohérence des actions de la Transition, il est nécessaire d’élaborer un canevas de travail précis. Afin d’éviter de perdre de vue les missions essentielles assignées au pouvoir intérimaire

Les membres du gouvernement de Transition étaient réunis samedi dans la salle des Banquets du Palais de Koulouba pour un séminaire gouvernemental. À l’ordre du jour, l’examen des avant-projets du Programme de travail gouvernemental (PTG) et du Programme d’actions gouvernemental (PAG) de la Transition (2020-2022). C’était sous la présidence du Premier ministre Moctar Ouane.

Ouvrant les travaux, le Premier ministre a rappelé à son équipe que lors de son investiture le 25 septembre dernier, le chef de l’État a marqué sa volonté politique de conduire une transition secure, apaisée et réussie dans les circumstances de délais convenus.

À cet effet, dira-t-il, il a insisté sur la résolution des priorités du peuple à mettre au-dessus de toutes les autres actions de gestion des affaires publiques. D’après le chef du gouvernement, il s’agit des factors de préoccupation retenus lors des journées de concertation nationale des 10, 11 et 12 septembre derniers comme des attentes légitimes des Maliens.

«En vue d’apporter des réponses adéquates à ces attentes, je vous avais fixé lors de notre premier conseil de cupboard, tenu le 6 octobre 2020, les principes devant guider l’action gouvernementale, en rappelant que les grands axes de celle-ci demeurent basés sur les priorités indiquées dans la feuille de route de la Transition», a souligné Moctar Ouane.

Avant de rappeler que l’adoption de la feuille de route et de la charte de la Transition a fait l’objet d’un processus participatif de dialogue qui a regroupé l’ensemble des forces vives de la nation. Le Premier ministre a fait remarquer à son équipe que dans l’ensemble, les objectifs de cette feuille de route visent à refonder les politiques publiques et à procéder avec détermination et rigueur, aux réformes voulues par le peuple.

D’après Moctar Ouane, il s’agit de prendre des mesures fortes et conséquentes pour apporter des réponses durables aux différentes attentes en privilégiant le dialogue et la concertation, tout en veillant strictement à la transparence dans la gestion des affaires publiques.

C’est dans cette optique, précisera-t-il, que ce séminaire gouvernemental a été convoqué pour examiner les avant-projets du Programme de travail gouvernemental et du Programme d’actions gouvernemental en vue de les soumettre au conseil des ministres. L’exercice, a-t-il indiqué, consistera essentiellement à échanger sur les propositions faites et communiquées par les différents départements ministériels en vue de leur amélioration et mise en cohérence.

À l’difficulty des travaux, le Premier ministre a déclaré que l’exercice aura permis d’échanger et d’envisager les voies et moyens pour améliorer davantage les contenus des différents paperwork en vue d’assurer la mise en œuvre cohérente des programmes concernés. Selon le chef du gouvernement, cette mise en œuvre doit s’effectuer dans le respect du principe d’unité, tout en observant l’esprit d’équipe dans le cadre de la solidarité gouvernementale.

«Les défis à relever sont certes grands, mais pas insurmontables. Ils seront certainement à notre portée lorsque, dans la disponibilité, nous répondrons à l’appel du devoir que le président de la Transition, chef de l’État, n’a eu cesse de lancer au gouvernement et à tout le peuple malien», a déclaré le chef du gouvernement, avant de préciser qu’une évaluation périodique de la mise en œuvre des présents programmes sera faite.

Dieudonné DIAMA

autho

Dieudonné Diama

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

TWITTER