single

La clôture des travaux était présidée par le Premier ministre, Moctar Ouane (C)

Le Premier ministre, Moctar Ouane, a présidé jeudi 31 décembre dernier, au Centre international de conférences de Bamako (CICB), la cérémonie de clôture des séminaires «émergence» pour une vision concertée des secteurs de la culture, de l’artisanat et du tourisme. C’était en présence de Mme Kadiatou Konaré, ministre de la Culture de l’Artisanat et du Tourisme. On notait aussi la présence du Pr Jean Bosco Konaré, représentant des parrains, et de plusieurs anciens ministres, ainsi que des artistes et des opérateurs culturels.
Après la lecture des recommandations issues des travaux de 15 séminaires, Mme Kadiatou Konaré a remis le rapport provisoire au Premier ministre, Moctar Ouane. En retour, celui-ci a exprimé sa satisfaction pour la dynamisation du secteur en cette période de la Covid-19. Le chef du gouvernement a exprimé l’engagement des autorités à soutenir ce secteur vital de notre pays à travers la mise en place d’un fonds de 2 milliards de Fcfa pour les acteurs dudit secteur dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la Covid-19. Il a expliqué que d’autres mesures pourront suivre pour soutenir les acteurs culturels.

« Je salue cette belle initiative de Mme Kadiatou Konaré et l’implication des acteurs dans le processus de professionnalisation du secteur de la culture de l’artisanat et du tourisme », a dit Moctar Ouane. Pour les organisateurs, l’objectif de ces séminaires était d’offrir un cadre de réflexion de haut niveau aux acteurs culturels, aux artisans et aux professionnels du tourisme sur la place et le rôle de leurs secteurs d’activité, de faire l’état des lieux, de diagnostiquer les problèmes et de faire des recommandations pour leur émergence. Durant un mois, plus de 500 personnes (acteurs publics et privés), personnes ressources ont été mobilisées au chevet de la culture, de l’artisanat et du tourisme. 15 séminaires thématiques ont été organisés autour des disciplines comme la musique, la danse, l’hôtellerie, la restauration, le tourisme et le voyage, le patrimoine culturel, l’artisanat, le théâtre…

La ministre Mme Kadiatou Konaré a pris l’engagement que ces différentes recommandations partielles seront complétées dès les premiers jours de janvier 2021 par les résultats des concertations dans les régions. « L’orientation que nous donnions à notre mission, était de nous inscrire en droite ligne de la lettre de cadrage du président de la Transition et du Premier ministre et de créer toutes les conditions d’une réforme en profondeur de ces trois secteurs du département. La visée première était d’installer la symbiose parfaite entre la culture, l’artisanat et le tourisme », a expliqué Mme Kadiatou Konaré qui a tenu à rendre hommage aux parrains, aux marraines, aux conférenciers. “Vos sages conseils et votre expertise ont été très déterminants dans la réussite des séminaires”, a-t-il conclu.
Parmi les recommandations formulées, on peut retenir l’instauration d’un système de retraite pour les anciennes gloires de la musique, l’encouragement à l’écriture dans nos langues nationales, le développement du partenariat public-privé, l’institutionnalisation du Salon international de l’artisanat du Mali (Siama), la Journée des femmes artisanes, le renforcement des capacités des structures de production de certaines structures, l’augmentation du budget alloué au département…

Amadou SOW

autho

Amadou Sow

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER