single

Les avions de la compagnie relieront les deux villes deux fois par semaine

Après la Région de Kayes, la compagnie Sky Mali a effectué son premier vol commercial vers la Cité des 333 saints le lundi dernier avec à son bord, le ministre des Transports et des Infrastructures, Makan Fily Dabo, son collègue de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, Mme Kadiatou Konaré et le directeur général de Sky-Mali, Tahir N’Diaye. Des avions de 114 places de cette compagnie relieront Bamako et Tombouctou deux fois par semaine, tous les lundis et vendredis.

C’est vers 9h33 du matin que l’avion Sky Mali, avec à son bord 97 passagers, a décollé de l’Aéroport international Président Modibo Kéïta Sénou, pour Tombouctou. Après 1h10 de vol, l’appareil a atterri en douceur sur le tarmac de l’aéroport de Tombouctou, sous les applaudissements nourris des passagers.

La délégation ministérielle a été accueillie par les autorités administratives et politiques de la 6ème Région administrative du Mali. Après le cérémonial d’accueil, la délégation a visité la direction de cet aéroport nouvellement réhabilitée par la direction générale des «Aéroports du Mali».

Ce trafic aérien participe au désenclavement de la partie nord du pays


L’ouverture de cette ligne par Sky Mali participera au désenclavement de Tombouctou et au renforcement du cordon ombilical entre Bamako et la partie nord du Mali. Pour Makan Fily Dabo, ce vol inaugural est sans aucun doute un moment d’émotion pour la population de la Cité des 333 saints. D’après lui, cette réalisation est la concrétisation d’un devoir accompli, d’un devoir de solidarité envers Tombouctou, «ville de culture et d’histoire».


«Une nouvelle dynamique est lancée au niveau du transport aérien, à travers le ministère dont j’ai la charge, notamment pour le développement économique et le désenclavement du Mali. Nous sommes déterminés à ce que la connectivité aérienne soit tangible afin de contribuer à l’essor du tourisme et à la promotion des échanges culturels et commerciaux», a confié le ministre des Transports et des Infrastructures.
Le ministre Dabo a assuré que les services techniques compétents de son département apporteront toute l’assistante à Sky Mali «pour son épanouissement et son essor afin que ce bel oiseau continue à voler durablement dans le ciel malien, sous-régional et international».

Il a souhaité une bonne chance à la compagnie Sky-Mali, car la concurrence est, selon lui, rude et impitoyable. Quant à la ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, elle a expliqué que ce vol va permettre de renouer le trafic aérien avec la 6ème Région qui, depuis mars 2012, n’avait pas reçu de vol commercial. Pour Mme Kadiatou Konaré, la reprise du vol va donc permettre au tourisme de rebondir et de se développer dans la région.

Le directeur général de Sky Mali a expliqué qu’il fallait ce vol sur l’axe Bamako-Tombouctou qui consacre l’accomplissement du business-plan de sa compagnie pour bâtir un réseau domestique efficace permettant aux Maliens de se déplacer en toute sécurité. «Il n’est pas normal que le Mali ne soit pas doté d’un instrument aérien qui puisse renforcer son intégration», a souligné Tahir N’Diaye, ajoutant que Sky-Mali répond aux besoins des autorités qui oeuvrent pour qu’il y ait un brassage et une intégration nationale.

Envoyée spéciale
Fadi CISSÉ

autho

Fadi Cissé

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER