single

Exécution de l’hymne national, revue des troupes, dépôt de gerbe de fleurs au monument du soldat inconnu, remise de chèques aux veuves des militaires tombés au champ d’honneur, tels ont été hier, les temps forts de la prise d’armes à l’occasion du 60è anniversaire de la création de l’Armée malienne à la Place d’armes de Kati.
Présidée par le président de la Transition, chef suprême des Armées, Bah N’Daw, cette sobre cérémonie a enregistré la présence du vice-président, le colonel Assimi Goïta, du Premier ministre Moctar Ouane, du président du Conseil national de transition, le colonel Malick Diaw, de plusieurs membres du gouvernement et des responsables des Forces armées et de sécurité.

20 janvier 1961-20 janvier 2021 : l’Armée malienne a 60 ans. Le 20 janvier 1961, le premier président du Mali indépendant Modibo Keïta prononçait un discours historique demandant à l’Armée coloniale d’évacuer les bases militaires dans notre pays. Ce qui fut fait et sera à jamais un point déterminant dans l’histoire de notre outil de défense qui, dans le cadre de sa mission régalienne, fait aujourd’hui face au défi du terrorisme.
Cette cérémonie sobre à cause de la situation dans notre pays et de la Covid-19 avait tout son sens. Malgré les difficultés, les autorités de la Transition s’inscrivent dans une dynamique d’accompagnement des familles des militaires tombés au champ d’honneur par le payement des indemnités décennales aux veuves et orphelins.
À son arrivée, le président de la Transition Bah N’Daw a d’abord effectué la revue des troupes constituées d’une section de la garde nationale, du génie militaire, de l’Armée de l’air et de l’Armée de terre. Avant de déposer une gerbe de fleurs au monument du soldat inconnu.

Dans son discours, le ministre de la Défense et des Anciens combattants, après avoir fait observer une minute de silence pour les victimes militaires et civiles tombées pour le Mali, dira que cette cérémonie est sobre. Mais indispensable, selon lui, car il s’agit de l’expression de la reconnaissance de la Nation envers ses fils ayant fait le sacrifice ultime pour la défendre. «Aujourd’hui, l’Armée malienne a 60 ans, 60 ans que les vaillants soldats maliens se montrent dignes héritiers et fiers des grands empires ayant précédé la République», a indiqué le colonel Sadio Camara, ajoutant que cela fait 60 ans que nos militaires se mettent par tout temps, en tous lieux surtout les plus reculés et les plus difficiles pour que cette Nation reste une et indivisible…

Il a rendu un hommage particulier aux épouses des militaires. «….60 ans qu’elles tiennent les maisons, élèvent les enfants, les nourrissent, les éduquent et se battent au quotidien prenant soin pour que jamais ne transparaisse le moindre signe de faiblesse et de découragement pour que leurs difficultés à l’arrière ne sapent le moral des troupes déployées à l’avant », a indiqué le colonel Sadio Camara, soulignant que cette commémoration est placée sous le signe de la reconnaissance, de la solidarité et de la santé. Il a rappelé que la semaine dernière, nos FAMa ont reçu un hélicoptère de combat capable d’évacuer les blessés en zone hostile.
Aussi, les autorités militaires ont le 19 janvier, inauguré un nouveau pavillon à l’infirmerie centrale de l’Armée de l’air en plus de la pose, hier, de la première pierre de l’hôpital militaire de notre pays.

autho

Dieudonné Diama

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER