single

L'ancien président sud-africain Jacop Zuma, sous le coup d’une poursuite judiciaire, s'est rendu à la police de son pays, mercredi soir. Jacop Zuma a été condamné à 15 mois de prison ferme pour outrage à magistrat la semaine dernière.

L'ex-chef d'État s'est donc rendu de son propre chef à la police pour éviter une arrestation musclée. La police avait reçu l'ordre mettre la main sur l'ancien président avant mercredi minuit.

Jacop Zuma a été admis dans la prison d’Escourt où il a passé sa première nuit derrière les barreaux. «Le président Zuma a décidé de se conformer à l'ordre d'incarcération», a annoncé un tweet de la fondation de l'ancien président sud africain.

Les différents recours des avocats de l'ancien leader du Congrès national africain (ANC) n'ont pas pu empêcher le rendez-vous de Jacop Zuma avec la justice de son pays.

M. TOURÉ

autho

Mohamed Touré

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER