single

Les partis et regroupements des partis politiques du Cadre d’échange pour une Transition réussie au Mali ont décidé de ne pas participer aux Assises nationales de la refondation. C’est ce qui ressort d’un communiqué de presse rendu public hier par ledit regroupement à l’issue de sa réunion tenue samedi dernier.

Ces acteurs politiques rejettent aussi l’Organe unique de gestion des élections (OUGE) préconisé par le gouvernement en lieu et place de l’Organe unique et indépendant de gestion des élections (OUIGE) recommandé par le Dialogue national inclusif «pour sa non-pertinence dans le temps restant de la transition».

Ils demandent de s’en tenir aux conclusions de l’atelier de relecture de la loi électorale organisé par le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, les 29 et 30 juin 2021. Les responsables du Cadre d’échange déclarent «le chef du gouvernement seul responsable pour tout dérapage éventuel relatif au respect de la durée de la Transition».

Sont signataires de ce communiqué, les responsables de l’Alliance ‘’Ensemble pour le Mali’’ (EPM), de l’Espérance nouvelle-Jigiya kura, de l’Action républicaine pour le progrès (ARP), de l’Alliance pour la démocratie au Mali-Parti africain pour la solidarité et la justice (Adema-PASJ), de l’Alliance pour la solidarité au Mali-Convergence des forces patriotiques (Asma-CFP), de Yéléma.



Massa SIDIBÉ

autho

Massa Sidibé

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER