single

Le chef de l'État a reçu en audience la délégation gambienne

En visite de travail et d’amitié dans notre pays, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale de la Gambie, Dr Mamadou Tangara, a été reçu hier en audience par le président de la Transition. Le diplomate était venu transmettre au colonel Assimi Goïta les «salutations fraternelles du président Adama Barrow, sa solidarité avec le Mali et sa condamnation ferme de cette atteinte à l’intégrité physique du président de la Transition». «On est là pour lui exprimer cette solidarité et le rassurer que la Gambie est du côté du Mali», a confié l’hôte à la presse, à l’issue de son entretien.

La Gambie suit avec intérêt tout ce qui se passe dans notre pays, car, selon Dr Mamadou Tangara, «ce qui affecte le Mali affecte tout le monde, certains plus directement que les autres... Si le Mali coule, c’est tout le monde qui coule». Aussi a-t-il souhaité que la situation se stabilise dans l’intérêt de la sous-région.

Au-delà de ce message de compassion et de solidarité avec le peuple malien, il a partagé avec le chef de l’État la ferme volonté des autorités gambiennes de redynamiser l’axe Bamako-Banjul. Les contours de la dynamique coopération en vue avaient été largement évoqués lors de la séance de travail que le ministre gambien et sa délégation ont eue, dans la matinée d’hier, avec la partie malienne.

De part et d’autre, l’ambition affichée est de développer, avec le soutien des opérateurs économiques, les relations économiques. Parce que, a estimé Dr Mamadou Tangara, «quand il n’y a pas l’économie derrière la diplomatie, cela créé une situation de fragilité. Et c’est pour cela que les forces négatives utilisent la pauvreté comme un terreau fertile pour faire prospérer leurs activités».

Selon le diplomate gambien, cette séance de travail a permis de discuter d’un certain nombre de projets. Et les parties ont également parlé de la tenue de la prochaine commission mixte en Gambie, pendant laquelle «on va pouvoir résoudre tous les petits problèmes et renforcer la dynamique de coopération».

Issa Dembélé

autho

Issa Dembelé

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER