single

Vendredi dernier, à environ 35 km de Boulikessi, des éléments du 8è bataillon tchadien et du bataillon malien de la même localité, de retour d’une mission, sont tombés dans une embuscade. La réaction prompte et vigoureuse des soldats a permis de mettre en déroute les assaillants et de prendre l’ascendant sur l’ennemi, précise le communiqué de la Force conjointe G5 du Sahel (FC-G5S) rendu public samedi.

Le bilan de cet affrontement, côté ennemi est de 12 terroristes neutralisés, 22 motos détruites. Côté ami, la Force compte 8 blessés. Le général commandant la Force conjointe du G5 Sahel, selon le communiqué, souhaite un prompt rétablissement aux blessés et salue «la bravoure, la combativité et le professionnalisme de ses unités sur le terrain».

Par ailleurs, le 8è bataillon de la FC-G5S avait capturé, le 11 avril dernier, 33 terroristes, récupéré deux fusils d'assaut et détruit une dizaine de motos. C’était lors du démantèlement d’un camp d’entraînement de terroristes aux environs de la localité de Torela à quelques kilomètres de la frontière nord du Burkina Faso. Cette information ressort d’un communiqué de presse sur les résultats provisoires des opérations en cours de la Force conjointe du G5 Sahel rendu public le jeudi.

En effet, a précisé le document, ce camp a été découvert au cours d'une mission de ratissage effectuée par l'unité du 8è bataillon de la FC-G5S. Selon cette même source, les opérations de la FC-G5S ont permis d’appréhender, le 2 avril dernier, un individu qui transportait du matériel de préparation d'Engin explosif improvisé. Ce dernier était en compagnie d'une femme et d'un enfant.

Dans cette même journée, deux suspects ont été arrêtés à Bangao au Burkina Faso. Le 5 avril, la Force conjointe a capturé trois terroristes, saisi quatre motos et un véhicule de type pick-up de couleur blanche dans la localité de Bangawa. Au lendemain de cette opération, à Kacham en territoire burkinabé, huit présumés terroristes ont été appréhendés par la Force conjointe. Un autre bilan important de ces opérations est l’interpellation de quatre individus détenant illégalement deux armes par un détachement mixte des unités de la Force conjointe de Dori et de Bankilare le 9 avril dernier.

Ce bilan, selon le communiqué de presse, a été enregistré pendant une opération de ratissage dans la localité de Sakarewal, à 44 km au nord de Boulkessi en territoire malien. Ces individus ont été remis à l'unité d'investigation spécialisée de Bankilare pour les enquêtes. Un autre exploit récent de la Force conjointe G5 Sahel a été la mise aux arrêts de deux autres terroristes et de la saisie de trois motos par le 8è bataillon tchadien.

Mohamed D. DIAWARA

autho

Mohamed D. Diawara

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER