single

Presque tous les clubs de la Ligue du District de Bamako ont participé au tournoi

Des supporters qui chantent et dansent inconsciemment, en scandant le nom de leur équipe, voilà l’une des caractéristiques des compétitions de catégorie d’âge. à chaque fois que les mômes se retrouvent, ils rivalisent toujours entre eux pour donner de la voix à leurs couleurs et font monter la pression.

Le deuxième Camp des enfants de la Fédération malienne de boxe (FEMABOXE), qui s’est déroulé le samedi 11 septembre à l’ex-Service national des jeunes (ex-SNJ), n’a pas fait exception à la règle.

Au contraire, ce deuxième gala de détection des jeunes talents a été marqué par une grande mobilisation des mômes et l’ambiance était telle qu’il fallait souvent tendre les oreilles pour entendre le coup de gong de la table technique.

Ainsi, l’arbitre a-t-il dû intervenir à plusieurs reprises, demandant aux supporters de faire moins de bruit pour le bon déroulement des combats.

Pour ce deuxième Camp des enfants, l’honneur est revenu aux filles d’ouvrir le bal avec le combat entre Rokia Fomba, sociétaire du Ring Belkir Keïta, et Madiba Sogodogo de Star Boxing. Au terme des trois rounds, la première a été déclarée vainqueur aux points, à l’unanimité des trois juges. Le deuxième combat a tourné à l’avantage de Kadidia Sogodogo (Star Boxing), qui a également dominé aux points Oumou Touré, pensionnaire du Ring Belkir Keïta.

Le premier combat des garçons entre Bourama Simpara (Cisséla) et Yacouba Traoré s’est soldé par le nul, alors que le deuxième a été remporté par Alfousseiny Diarra (Ring Belkir Keïta) face à Lassine Sogodogo (Star Boxing). Morimakan Tounkara (Star Boxing), Moctar Barry (Usfas) et Oumar Sidibé (Star Boxing) ont battu, respectivement Youssouf Doumbia (Ring Belkir Keïta), Sékou Konaté (Ring Belkir Keïta) et Mohamed Coulibaly (Usfas), alors que Fousseiny Traoré (Star Boxing) s’est hissé sur la première marche du podium, en battant aux points Namaké Keïta (Usfas).

Oumar Sidibé (Réal) a été sacré face à Moctar Keïta (Baobab), alors que Mohamed Traoré (Cisséla) et Alassane Diarra (Réal) se sont séparés dos à dos.

L’organisation du Camp des enfants, faut-il le rappeler, vise à détecter les jeunes talents dans la perspective des Jeux olympiques de la jeunesse qui se dérouleront en 2026 au Sénégal.

«La Fédération malienne de boxe ambitionne d’organiser le maximum de galas possibles et détecter un grand nombre de talents pour bâtir une sélection nationale capable de représenter dignement le pays aux prochains Jeux olympiques de la jeunesse. Comme le dit l’adage, «qui veut aller loin, ménage sa monture».

L’organisation des Camps des enfants marque le début des préparatifs des Jeux mondiaux de la jeunesse. Notre ambition est de marquer le coup au Sénégal et la fédération mettra tout en œuvre pour bâtir une sélection nationale digne de ce nom», a déclaré Mahamadou Draba, le trésorier général de la FEMABOXE, avant d’adresser ses remerciements à Moov Africa Malitel qui accompagne l’instance dirigeante de la boxe nationale, à travers le Comité national olympique et sportif (CNOS-Mali).

Boubacar THIERO

autho

Boubacar Thiéro

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER