single

Les Rouges du Djoliba n’ont plus que la Coupe du Mali pour sauver leur saison

AS Police-Stade malien, voilà l’affiche féminine des Play-offs du championnat national de basket-ball. Les deux formations ont décroché leur ticket, samedi au Palais des sports Salamatou Maïga, en battant, respectivement le Djoliba (75-63) et Kalaban sport club (92-45) lors de la troisième et dernière journée du Carré d’as. Et dire que le Stade malien s’est qualifié sur le fil pour le Carré d’as, en terminant à la 4è place du classement, la dernière qualificative pour l’ultime phase du championnat !

Disons-le sans ambages, les Blanches sont revenues de loin et très peu de gens s’attendaient à voir l’équipe à pareille fête, c’est-à-dire, terminer devant le grand rival djolibiste qui faisait figure de favori avec l’AS Police. Justement, ce sont les Policières qui ont brisé le rêve du Djoliba, lors de cette dernière journée du Carré d’as. Dans le choc tant attendu entre les deux meilleures équipes du championnat national, l’AS Police a livré un match d’une grande intensité, surtout en attaque où les championnes du Mali ont été irréprochables.

Pourtant, le match avait bien débuté pour le Djoliba. Conduites par l’ailière Alima Gnéré Dembélé, les Rouges ont remporté le premier quart temps 22-19, mais dès le deuxième acte, l’AS Police s’est réveillée et a marqué 16 points contre 9 pour son adversaire. Score à la mi-temps : 35-31 pour les Policières.

Au retour des vestiaires, cinq minutes suffiront aux joueuses du coach Amara Traoré pour revenir à seulement un demi-panier de leurs adversaires (39-40). La réplique du technicien de l’AS Police, Mamoutou Kané, ne se fait pas attendre longtemps. Il opte pour un jeu offensif avec comme chef d’orchestre Alima Kouyaté (18 points).

Au troisième quart temps, le tableau affichait 57-51 pour les championnes du Mali en titre. Le dernier quart temps est marqué par un mano à mano qui dure de longues minutes.
À quatre minutes de la fin de la rencontre, les deux formations sont à égalité (58-58). Le suspense est entier dans la salle du Palais des sports.

Poussée par ses supporters, venus en grand nombre dans le temple du basket national, l’AS Police appuie sur l’accélérateur et pousse son adversaire à accumuler les fautes. Résultat : les championnes du Mali s’envolent dans les dernières minutes et bouclent la partie en roue libre.

Score final : 75-63 pour l’AS Police qui brise ainsi le rêve des Djolibistes de disputer cette année le titre suprême. «C’est une grosse déception, je suis triste pour les joueuses et les supporters. Aujourd’hui (samedi, ndlr), la victoire était obligatoire, malheureusement nous avons perdu. Nous avons fait tourner l’effectif dans les dernières minutes, mais ça n’a pas marché. L’équipe est éliminée, il faut s’assumer et préparer l’avenir. Nous allons remobiliser les joueuses pour la Coupe du Mali», a réagi le technicien des Rouges, Amara Traoré.

«Je remercie l’ensemble des personnes qui ont contribué à la réalisation de cette performance. Je félicite les joueuses qui y ont cru, elles se sont battues de bout en bout et méritent cette qualification.

Les joueuses ont été fortes mentalement et ont su gérer les moments importants du match. Elles ont réalisé un match irréprochable», a analysé le coach des Policières Mamoutou Kané, avant de se projeter vers les Play-offs contre le Stade malien. «Il reste un dernier obstacle à franchir, à savoir le Stade malien.

Cette équipe s’est renforcée ces derniers temps et sera un adversaire redoutable. Nous allons corriger nos lacunes, surtout sur le plan défensif et aborder les Play-offs avec la ferme volonté d’aller jusqu’au bout», a ajouté le coach de l’AS Police.

Avant le choc Djoliba-AS Police, le Stade malien avait validé son ticket, en étrillant 92-45 la modeste formation de Kalaban sport club. Les Stadistes ont dominé cette confrontation de bout en bout et n’ont laissé aucune chance à leurs adversaires. Les sœurs jumelles Saran et Djouma Berthé et leurs coéquipières ont fait le boulot en une mi-temps (41-26).

Au retour des vestiaires, les Blanches ont continué à dérouler face aux joueuses de la Commune VI, complètement dépassées par la vivacité et la rapidité d’exécution de leurs adversaires.
Au finish, le score sera sans appel pour les protégées du coach Aliou Badra Traoré : 92-45, soit 47 points d’écart.

Seïbou S.
KAMISSOKO

autho

Seïbou S. Kamissoko

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER