single

Les champions en titre ont concédé le nul 0-0, samedi au stade Modibo Keïta, face aux Douaniers de Sikasso. En deuxième heure, le Réal s’est repris, en battant 1-0 l’ASOM

Vainqueur de l’ASKO (1-0) lors de la première journée, le Stade malien lâche, déjà ses premiers points. Samedi au compte de la deuxième journée, l’équipe de Sotuba a été, en effet, accrochée 0-0 au stade Modibo Keïta par la modeste formation de l’AS Douanes de Sikasso. Cette contreperformance ne rassure pas les supporters, à quelques jours du match aller des barrages de la Coupe de la Confédération contre Al Ahly Tripoli.

Certes, chaque match a ses vérités, mais il faut admettre que le visage montré par les joueurs du technicien français Jean Christophe Gratecap a laissé les supporters sur leur faim, samedi au stade Modibo Keïta. Mais si les Blancs n’ont pas réussi à empocher le gain de la rencontre, c’est parce qu’en face, il y avait une bonne équipe de l’AS Douanes qui a joué totalement décomplexée et qui s’est battue de la première à la dernière minute.

Sous la houlette de quelques habitués de la D1, notamment les défenseurs Abdoul Aziz Maïga (ex-Stade malien), Sadia Fabé (ex-ASB), le milieu de terrain Alseny Bangoura (ex-COB et ex-Stade malien), les Sikassois ont livré un match épique et tenu la dragée haute aux champions du Mali en titre. à aucun moment, les joueurs du technicien Ismaël Diané n’ont laissé un quelconque signe de fléchissement, répliquant du tac au tac à leurs adversaires.

La première période est marquée par deux occasions, dont une de part et d’autre : une reprise de la tête de Mamadou Doumbia au-dessus de la cage de Sékou Bengaly (35è min) à laquelle répondra Fodé M. Berthé par un autre coup de tête capté par le keeper stadiste Mohamed Niaré (45è min +1).

Au retour des vestiaires, l’entraîneur du Stade malien Jean Christophe Gratecap change son schéma tactique et intègre l’attaquant Sada Diallo à la place de Mahamadou Diakité, trop discret (45è min). Quelques minutes seulement après son apparition sur la pelouse, le nouvel entrant se signale. Il chipe un ballon du pied du défenseur Idrissa Sangaré, évite la sortie du gardien adverse et sert son partenaire Sékou Konaté qui reprend à côté, alors que les buts étaient vides (51è min).

Peu après l’heure de jeu, Jean Christophe Gratecap lance un nouvel attaquant, Abdramane Traoré «RBA» dans le grand bain (66è min). Le transfuge de LC. BA multiplie les incursions dans la défense sikassoise, mais ne parvient pas à scorer.C’est donc sur le score de parité 0-0, que le référé central Boubou Traoré siffle la fin du match.

Dans les gradins, les supporters de Sotuba se font entendre, le technicien français, Jean Christophe Gratecap et ses joueurs regagnent les vestiaires sous les sifflets, alors que dans le camp adverse, les Sikassois se congratulent.

«C’est une grosse contre-performance, on devait remporter ce match, mais une fois encore, l’équipe a montré des problèmes dans la finition. On rate des situations de un contre un, on fait des têtes non cadrées, il faut qu’on travaille dans ces différents domaines», martèle l’entraîneur stadiste.
Les Rouges de Sikasso ont joué totalement décomplexés

Mais pour le technicien français, il n’y a pas à s’inquiéter pour les barrages aller de la Coupe de la Confédération contre Al Ahly Tripoli ce dimanche. «Non, ce n’est pas inquiétant, on va se remettre en question et travailler encore plus», promet Jean Christophe Gratecap. Avant de recevoir les Libyens, le Stade malien joue un autre match de préparation, mercredi contre l’AS Black star au compte de la 3è journée du championnat.

Contrairement au technicien de Sotuba, l’entraîneur de l’AS Douanes, est satisfait et salue la prestation de ses joueurs face aux champions du Mali en titre. «On était face au champion du Mali en titre, c’était un match compliqué, il fallait être au top pour espérer obtenir un résultat positif.

Nous sommes une jeune équipe qui est en train d’apprendre, le hasard du calendrier a fait qu’on a affronté lors des deux premières journées, les vice-champions les Onze Créateurs (1-1, ndlr) et le champion, le Stade malien (0-0).

Les joueurs ont bien négocié ces deux rencontres et nous allons essayer de nous appuyer sur ces deux premiers matches pour la suite du championnat», ajoute Ismaël Diané qui reçoitAFE, mercredi, au stade Babemba Traoré lors de la 3è journée.

Après l’explication entre les Blancs et les Douaniers de Sikasso, le public du stade Modibo Keïta a assisté à l’opposition Réal-ASOM. Un duel remporté par les Scorpions qui ont assuré le minimum syndical, grâce à une réalisation de Dramane Traoré (penalty à la 30è minute).

Les Réalistes qui avaient concédé le nul 1-1 contre AFE, lors de la première journée, signent ainsi leur premier succès en championnat. à Koulikoro, l’AS Bakardjan a arraché le nul devant le promu l’US Bougouba (2-2), après avoir été menée 2-0 au tableau d’affichage tandis que l’AS Black star, en déplacement, a dominé l’USC Kita (2-1). En ouverture de cette 2è journée, le CSD et l’ASKO se sont imposés sur le strict minimumface, respectivement à LC. BA et AFE.

Boubacar KANTÉ

Samedi 20 novembre au stade Modibo Keïta

Stade malien-AS Douanes : 0-0

Arbitrage de Boubou Traoré, assisté de Modibo Samaké et Bamory Traoré.

Stade malien : Mohamed Niaré, Bourama Boiré, Mamadou Doumbia (cap), Moriba Diarra, Aly Déssé Sissoko, Moussa Diakité, Sékou Konaté (Abramane Traoré, 66è min), Mahamadou Diakité (Sada Diallo, 45è min), Mahamadou Diarra.
Entraîneur : Jean Christophe Gratecap.

AS Douanes : Sékou Bengaly, Abdoul Aziz Maïga (cap), Idrissa Sangaré, Seydou Diakité, Sadia Fabé, Boubacar Traoré, Seydou Traoré (Moussa Coulibaly, 72è min), Alseny Bangoura, Daouda Traoré (Samou Diarra, 88è min), Faraba L. Diakité (Moussa Konté, 72è min), Fodé M. Berthé (Abdramane A. Aldjamat, 79è min).
Entraîneur : Ismaël Diané.

autho

Boubacar Kanté

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER