single

Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le colonel Modibo Koné, lors de la session

Les rideaux sont tombés sur la session extraordinaire du Conseil national de Transition (CNT) au Centre international des conférences de Bamako (CICB). Hier, au cours de la dernière plénière de ladite session présidée par le président du CNT, Malick Diaw, les membres du Conseil ont adopté à 94 voix pour, zéro contre et zéro abstention, le projet de loi régissant les armes et munitions en République du Mali.

Par ailleurs, plusieurs projets de loi ont été renvoyés à la session ordinaire d’avril, dont l’ouverture est prévue pour le lundi 5 du mois prochain.

L’adoption du projet de loi régissant les armes et munitions en République du Mali permettra, au niveau national, de combler les insuffisances concernant la gestion et le contrôle de la prolifération des armes et munitions, gage de sécurité dans notre pays et dans le Sahel.

Dans son discours de clôture, le président du CNT a salué la détermination de ses collègues ainsi que la bonne atmosphère globale ayant permis de voter sereinement 28 projets de loi sur les 37 que comportait le tableau des saisines. Selon le colonel Malick Diaw, ce bilan aurait pu être meilleur n’eût-été les différents renvois de délibérations consécutifs à l’indisponibilité de certains ministres.

Le président Diaw a rappelé que la session extraordinaire qui s’achève a enregistré l’adoption par le CNT du Plan d’action gouvernemental de la Feuille de route de la Transition.



Aboubacar TRAORÉ

autho

Aboubacar Traoré

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER