single

Le Collectif des jeunes leaders de la Commune rurale de Dogodouman a tenu, dimanche dernier, une assemblée générale sur les difficultés de leur circonscription.

La rencontre a enregistré la participation du président du Collectif, Seydou Oumar Traoré, de celui du Conseil national de la jeunesse (CNJ) de la localité, Yacouba Traoré et de nombreux invités.
Au cours de cette assemblée générale, les participants ont discuté des difficultés dans la gestion de la collectivité, notamment par rapport à la détérioration de l’état des routes, à la problématique du lotissement, de l’éducation et de la santé, ont été débattues. Les participants ont aussi évoqué les défis à relever par leur commune rurale.

Seydou Oumar Traoré a abordé le malentendu qui existe actuellement entre la jeunesse et la mairie. Selon lui, la municipalité pense que la jeunesse s’oppose au processus de lotissement alors qu’il n’en est rien. Les jeunes de Dogodouman ont simplement demandé une clarification sur ce qui revient à la collectivité dans un processus de lotissement, explique le leader du Collectif.

Pour lui, le malentendu entre la mairie et les jeunes reste la non participation de la jeunesse à des prises de décisions qui concernent la vie de la collectivité.

Il qualifie cette attitude de la mairie d’inacceptable d’autant plus que la mairie, si l’on en croit ses propos, ne participe pas aux réalisations faites dans la commune. À cet effet, Seydou Oumar Traoré a relevé que son groupement a effectué des travaux sur des fonds propres à travers des quêtes adressées à la population.

Il a expliqué que le Collectif a été créée pour aplanir les difficultés qui ralentissent le développement de Dogodouman, notamment le mauvais état des routes, le faible taux de scolarisation des enfants dans la Commune rurale de Dogodouman et la vente des espaces publics.

Pour lui, la jeunesse mène un combat de principe qui n’est dirigé contre personne. Nous souhaitons simplement que les élus communaux poussent dans la même direction que la jeunesse pour l’intérêt de Dogodouman.

Il a également lancé un appel aux autorités compétentes afin de soutenir la jeunesse de la localité dans sa quête de progrès pour la commune. Quant à Yacouba Traoré, il a indiqué que le Collectif a permis de réaliser le projet d’adduction d’eau de la Somagep ; la réhabilitation du pont de la route principale de Kondiambougou, près du marché à hauteur d’un peu plus de 490.520 Fcfa et le pont des leaders pour un peu plus de 4,8 millions de Fcfa.

Le grattage de la route principale et les travaux d’électrification des voies principales (Kondiabougou et Taliko II) sont aussi à mettre à l’actif du Collectif. Il a également souligné que le Collectif a entamé la clôture du cimetière et la construction du pont de Konibabougou.



Baya TRAORÉ

autho

Baya Traoré

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER