single

C’était une nuit d’août 2019, à Dialakorobougou (Baguinéda). DB, comme dans ses habitudes, a rejoint ses copains au grin. Il avait une arme artisanale qu’il a sortie pour la montrer à ses amis. C’est ainsi que l’un d’eux, D en l’occurrence lui retire l’arme pour satisfaire certainement sa curiosité. Pendant qu’il scrutait l’arme dans tous les sens, il aurait par mégarde appuyé sur la gâchette. Survient un drame : des balles atteignirent DB en pleine tête. Celui-là même qui avait amené l’arme au grin.

Sur le coup, le pauvre s’est affalé pour rendre l’âme. C’est ainsi que l’auteur du coup de feu mortel s’est retrouvé devant le parquet qui a ouvert une information judiciaire. Il venait de tomber sous le coup des dispositions des articles 202 et 213 du code pénal pouvant donner lieu à des peines criminelles.
Durant la procédure, le présumé auteur de coup mortel a catégoriquement nié les faits d’avoir voulu donner la mort à DB. Il s’est justifie par le fait que non seulement la victime était son ami d’enfance, mais il n’y avait jamais eu d’antécédent entre eux.

Aux enquêteurs, l’accusé a soutenu mordicus qu’il a involontairement appuyé sur la gâchette de l’arme. Donc, sans aucune intention de l’utiliser pour commettre un crime. Bizarrement, le jour de l’audience, l’accusé était absent dans le boxe. Cependant, il a écopé de 20 ans de réclusion par contumace.

T.C

autho

Tamba Camara

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER