single

Le ministre en charge de la Communication (c) a présidé l’évènement

Le digital prend peu à peu son envol dans notre pays. Les initiatives se multiplient dans ce sens, notamment ce prix qui sera décerné le 2 avril prochain

Le ministre de la Communication et de l’Économie numérique, Dr Hamadoun Touré, a procédé mercredi après-midi, au lancement du projet Digital ERA (l’ère du digital). Organisée par la société Comsates-Mali et ses partenaires, la rencontre a réuni plusieurs acteurs du secteur du digital dans notre pays.
Digital Era est un prix qui récompensera les acteurs (entreprises ou individus) utilisant le numérique comme outil de travail ou pour promouvoir leurs activités. Dix catégories seront concernées.

Il s’agit de : web Tv, radio web, vidéaste, l’art et l’innovation, les médias conventionnels (télévision et radio), les presses en ligne, Start-ups. Des prix spéciaux : diaspora et retour au pays, sont prévus. Les tops 5 des vidéos des années 2008 à 2020 seront également primés. L’initiative vise à identifier et valoriser les acteurs de la communication digitale, les médias en lignes, les médias conventionnels représentés en ligne, les acteurs et les jeunes entrepreneurs utilisant des plateformes digitales dans leur stratégie de communication, a précisé la cheffe du projet L’ère du digital, Hawa Soumaré.

Cela, dans le but de soutenir l’essor de plus en plus croissant du secteur dans notre pays. En la matière, elle s’est dite convaincue que la communication digitale, devenue aujourd’hui indispensable dans notre quotidien (tout ce que nous allons faire ou entreprendre), peut-être fait en un temps record grâce à l’Internet et ses produits dérivés : web achat, mobilité rapide avec des services de transport digitalisé et des consultations médicalisées.
Autant de facteurs qui ont motivé « Comsates et ses partenaires à se mettre ensemble pour promouvoir le mérite du digital», a ajouté Hawa Soumaré. Ainsi, il s’agit pour eux de faire en sorte que tous les secteurs d’activité voient en la communication digitale, un moyen très rapide d’atteindre leur cible et pour faire du profit à moindre coût.

Pour y arriver, les organisateurs de l’oscar entendent mettre en lumière les acteurs clés de la communication digitale ainsi que l’impact qu’elle crée autour de l’information, la communication, la sensibilisation, surtout en tant de crise. Ce qui incitera, selon eux, à l’essor du numérique par la création et l’innovation des stratégies de communication dans les secteurs prometteurs afin de soutenir le développement du pays via le numérique.

Les trophées du mérite Era digital qui seront décernés à cet effet, seront remis à l’occasion de la soirée Digital era. Cela à tous les acteurs qui se feront remarquer dans les dix catégories retenues. Aussi, des tableaux de reconnaissance seront remis aux pionniers du numérique.
Pour participer aux votes, un site web sera mis à la disposition du public. Les dates clés à retenir pour les participants sont le 20 février pour l’ouverture des inscriptions, les 6 et 20 mars pour l’ouverture et la fermeture des votes, respectivement. La remise des prix aux lauréats aura lieu le 2 avril prochain.

Les intéressés doivent respecter les conditions générales fixées à cet effet : pas de discrimination basée sur le genre, la race, la religion ou le handicap, ne pas inciter à l’intox ou fake news. Les injures et incitations à la violence font partie des critères éliminatoires.
Des partenaires dont l’association des blogueurs en ligne (Doniblog) et l’Association des professionnels de la presse en ligne (Appel Mali), ont contribué à la définition de certains critères que doivent remplir les participants. Il est également demandé des abonnés minima de 10.000 sur les réseaux principaux et 4.000 vues pour les vidéastes et influenceurs. Pour les vidéos buzz, 25.000 vues, etc.

Prenant la parole, Dr Hamadoun Touré a souligné l’importance du digital dans le développement d’une nation, surtout sa contribution à l’économie, avant de rassurer les acteurs du secteur du soutien de son département. «Mon département est très heureux d’accompagner cette initiative comme les initiatives futures visant à faire la promotion de la Technologie de l’information et de la communication dans notre pays et nous invitons tout le monde à nous rejoindre», a-t-il déclaré.

Le ministre de la Communication et de l’Économie numérique a rappelé que le secteur des télécommunications est l’un des secteurs à fort potentiel de croissance économique au Mali et dans tous les pays émergeants à travers le monde. Pour pouvoir profiter de l’immense potentiel offert par le secteur, l’objectif du gouvernement est de créer des opportunités, étendre la couverture réseau sur tout le pays et surtout baisser le coût de l’Internet, a expliqué le chef du département.

En la matière, le ministre Touré a annoncé la création prochaine d’une ville numérique à Dialokorobougou où un terrain de 150 hectares est déjà mis à disposition. L’accompagnement financier de la Banque mondiale à hauteur de 13 millions de dollar (environ 71,5 milliards de Fcfa) est également acquis, a-t-il relevé, précisant que d’autres partenaires sont disposés à soutenir cette initiative.

Oumar SANKARÉ

autho

Oumar Sankaré

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER