single

La formation commune de base de ce contingent a duré quatre mois

56 agents des douanes, dont 15 femmes ont reçu mardi dernier leurs attestations de fin de formation commune de base. C’était au Service national des jeunes (SNJ) au cours d’une cérémonie organisée par la direction des écoles militaires et la direction générale des douanes.

L’événement, présidé par le directeur général des douanes, l’inspecteur général Mahamet Doucara, a enregistré la présence du directeur adjoint des écoles militaires, le colonel Moussa Yoro Kanté et du directeur du Centre de formation, le commandant Karim Berthé. Parents et amis des agents bénéficiaires y ont fait massivement le déplacement.

La sortie du contingent 2021 est l’aboutissement d’une formation commune de base qui a duré quatre mois. Ces nouveaux soldats de l’économie ont acquis des connaissances dans les matières telles que le Règlement de service de l’armée (RSA), l’instruction civique et morale, le service en campagne, la sécurité militaire et le renseignement, le combat théorique et pratique, l’hygiène et le secourisme au combat, la transmission en droit international humanitaire, les notions de topographie et surtout des séances de tirs. Ils ont aussi bénéficié de séance de parcours d’obstacles. «Ils ont été initiés au combat corps à corps et aux techniques d’intervention professionnelle grâce à un encadrement hétéroclite, dévoué et serein dans l’exécution de cette lourde tâche de formation», a détaillé le commandant Karim Berthé.

Ce, dans le but d’inculquer aux jeunes agents les rudiments et les compétences indispensables à la vie militaire, notamment le développement de leur endurance physique et morale, l’acquisition des connaissances tactiques et techniques élémentaires, la stimulation en eux de l’esprit de patriotisme et le sens du service, a expliqué le commandant Berthé. à cet égard, le directeur du centre de formation a invité les nouveaux douaniers à être des modèles et à maintenir les liens tissés au cours de ces mois écoulés. « Soyez à la hauteur. Votre pays attend beaucoup de vous. Sachez que la discipline et le respect des consignes vous conduiront au succès », a insisté l’instructeur.

De son côté, le directeur adjoint des écoles militaires a indiqué que la crise sécuritaire que le Mali traverse depuis plusieurs années interpelle précisément les forces militaires et paramilitaires qui sont les premiers remparts. Pour Moussa Yoro Kanté, les réponses à apporter aux questions actuelles de sécurité qui vont au-delà des seules actions militaires, requièrent une synergie entre toutes les forces.

De ce fait, il a rappelé que les autorités douanières ont réitéré leur confiance en la direction des écoles militaires pour la formation des cadres issus de leur rang. Persuadé que cette initiative contribuera fortement à renforcer le service des douanes en potentiel humain de qualité et à la cohésion entre les douanes et les Fama, Moussa Yoro Kanté a assuré de la capacité des recrues à remplir leur mission de protection et de défense de l’économie nationale.

Pour sa part, le directeur général des douanes a souligné que cette cérémonie met en exergue l’intérêt accordé par nos plus hautes autorités à la formation militaire des agents des douanes pour un meilleur accomplissement de leurs missions régaliennes sur l’ensemble du territoire national. «L’agent des douanes, en plus de la mobilisation des recettes pour le renflouement des caisses du Trésor public, de la protection du consommateur et des unités industrielles du pays, contribue aussi à la hauteur de ses moyens à sécuriser le pays », a rappelé l’inspecteur général Mahamet Doucara.

Ainsi, a-t-il dit, il apparaît indispensable pour tout agent des douanes, avant sa prise de fonction, de passer par un centre de formation militaire en vue de s’adapter aux situations difficiles, de se préparer mentalement et psychologiquement à affronter les épreuves de la vie en général et professionnelles en particulier dans le respect du principe de la légalité et le respect de la hiérarchie.

Le patron de la douane a exhorté les nouveaux agents à exercer leurs missions futures en ayant toujours en ligne de mire l’atteinte des objectifs assignés dans les règles de l’art pour le grand bonheur des Maliens.

La cérémonie a pris fin par une démonstration de combat corps à corps, suivi d’un défilé militaire. Il faut noter que Moussa B. Sidibé, soldat de première classe, est sorti major de la promotion avec une moyenne de 16,97/20.

Amadou GUÉGUÉRÉ

autho

Amadou Guéguéré

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER