single

Des hommes armés non identifiés ont attaqué dimanche dernier un minibus de transport en provenance de la foire de Douentza. L’attaque qui a eu lieu au niveau du village de Petaka, a fait six morts et 13 blessés dont trois femmes.

Une forte délégation des autorités de la Région de Douentza, composée du directeur de cabinet du gouverneur, du président du Conseil de cercle, des maires de Douentza et de Petaka, du préfet adjoint, des responsables sécuritaires, s’est rendue à l’hôpital de Douentza pour présenter les condoléances aux familles des disparus et souhaiter prompt rétablissement aux blessés. Le directeur de cabinet du gouverneur, Abou Diarra a remis une enveloppe symbolique aux blessés.

C’est la deuxième fois en deux semaines que le village de Petaka, situé à 12 km de Douentza, est victime d’une attaque terroriste, une situation très dangereuse pour la population locale.

Petaka est un village très ciblé par les terroristes à cause de l’existence de la base des donzos de la contrée. Ces attaques sont donc des opérations punitives contre les populations qui refusent de se soumettre au diktat des terroristes.


Boubacary MAÏGA
Amap-Douentza

autho

L'ESSOR

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER