single

Après avoir donné le coup d'envoi dans le Centre d'examen Django Magassi Tounkara de Kati, la ministre de l'Éducation nationale, Mme Sidibé Dédéou Ousmane, a invité les candidats à être assidus, à éviter la tricherie, la fraude et à travailler convenablement

L'examen du Certificat d'aptitude professionnelle (CAP) au titre de l'année scolaire 2020-2021 a démarré ce lundi 26 juillet 2021 sur toute l'étendue du territoire national pour prendre fin le jeudi 29 juillet 2021. Il faut rappeler que le CAP prépare les élèves à un métier qu'ils doivent exercer à leur sortie. Il forme aussi les ouvriers qualifiés pouvant être directement utilisés dans l'emploi.

Pour cette année 2021, les candidats sont au nombre de 19.795, dont 3.283 filles et candidats libres. Ils composent dans 76 centres à travers le pays dans les matières comme l'électronique, l'électrotechnique, la commutation automatique, temporelle, la transmission numérique, satellite par fuseaux hertziens, les lignes aériennes, souterraines, le génie civil, le système MT20/ 25, la technologie.

Ils examinent aussi en hygiène alimentaire, en français, en travaux pratiques (TP), en techno-bâtiment, en dessin, schéma, en comptabilité usuelle, en documents commerciaux et en mathématiques commerciales. Les candidats sont également soumis aux matières de commerce, de classement et de matériel, de compte courant d'intérêt, d'opération de bourse, de dictée et questions, de correspondance commerciale, de bordereau d'escompte et de dactylographie (vitesse,

Le Centre d'examen Django Magassi Tounkara (DMTK) de Kati accueille 145 candidats du CAP répartis entre 7 salles pour 14 surveillants. Arrivée à 8 h 03 mn dans ce Centre, la ministre de l'Éducation nationale, Mme Sidibé Dédéou Ousmane, a eu droit à un débriefing dans la salle des professeurs par le président du Centre Moumouni Traoré avant de donner le coup d'envoi des examens. Elle a déchiré la première enveloppe contenant l'épreuve de « Electrotechnique » avec comme spécialité « Monteurs électriciens » dans la salle N°7. Tout s'est déroulé sans incident. Chaque candidat a déposé son sac, téléphone portable et autres effets à la porte avant d'accéder à la salle.

Après avoir donné le coup d'envoi des épreuves, le ministre de l'Éducation nationale a visité quelques salles du Centre. Mme Sidibé Dédéou Ousmane a également visité le Centre d'animation pédagogique (CAP) et l'Institut de formation des maîtres (IFM) de Kati où avait lieu la 2è évaluation des classes de 1ère et 2è années des élèves-maîtres. Cette composition se tient du 26 au 30 juillet. Il y avait 305 élèves-maîtres dont 102 femmes réparties entre 12 salles pour 24 surveillants.

Quant aux élèves-maîtres des classes de 3è année, ils sont en stage d'initiation. Leur examen aura lieu le 23 août 2021. Après avoir décroché leur diplôme, ils deviennent des maîtres des 1er et 2è cycles. La ministre de l'Éducation nationale a précisé qu'elle était venue s'enquérir des conditions dans lesquelles l'examen se déroule.

Mme Sidibé Dédéou Ousmane a invité les candidats à être assidus, à éviter la tricherie, la fraude et à travailler convenablement. « Ces pratiques ne servent à rien, n'honorent personne et finiront par rattraper leurs auteurs », a insisté la ministre. Elle a également souhaité que les résultats scolaires obtenus les apprentissages et les efforts fournis des élèves. Les candidats du CAP composant dans 17 académies à traverser le pays. Les régions de Kidal, Ménaka et de Taoudéni ne sont pas concernées, car ces localités ne bénéficient pas de centres et d'écoles professionnelles de formation.


Sidi Y. WAGUÉ

autho

Sidi Yaya Wagué

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER