single

La 3è compagnie du bataillon des Forces armées maliennes (FAMa) reconstituées qui était positionnée à Gao est finalement arrivée à Kidal malgré plusieurs attaques des groupes armés terroristes.
L’entrée de ces militaires maliens à Kidal est une étape cruciale dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation. Cela s’est réalisée grâce aux efforts conjugués des parties signataires de l’Accord et à l’engagement de la Minusma.

Rappelons que les premiers éléments de l’Armée reconstituée sont arrivés le 13 février 2020 dans la ville de Kidal. Et Tombouctou a accueilli à son tour un bataillon.
Les soldats qui constituent ces unités sont issus des parties signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation et forment ainsi cette nouvelle Armée reconstituée. La Minusma avait pris toutes les dispositions pour appuyer ce déploiement qui représente un pas important dans le processus de paix dans notre pays.

C’est un travail de coordination qui a été fait par la force onusienne. Alors que les soldats quittaient Gao accompagnés par les casques bleus bangladais, un détachement de casques bleus guinéens et népalais quittait Kidal pour Anéfis, à une centaine de kilomètres.

La mission des soldats de la paix partie de Kidal était d’ouvrir la voie au convoi de l’armée reconstituée. Venu accueillir le bataillon de l’Armée reconstituée à l’entrée du camp, le gouverneur de la Région de Kidal d’alors, Sidi Mohamed Ichrach, n’avait pas caché son enthousiasme de voir l’armée revenir dans sa ville. Il avait indiqué que ce retour des soldats est une reconnaissance et l’aboutissement de nombreux efforts. Avant de féliciter tous les acteurs impliqués à savoir le gouvernement, les groupes signataires de l’Accord et la Minusma grâce auxquels, ce retour a été possible sans aucun incident.

Au cours d’une visite qu’il a effectuée à Kidal le 4 mars 2020, l’ancien Premier ministre Dr Boubou Cissé s’était rendu au camp général Abdoulaye Soumaré afin de s’imprégner des conditions de vie et de travail du bataillon des FAMa reconstituées. Cette compagnie comprend 139 éléments qui viennent d’arriver à Kidal

Accueilli à son arrivée par le chef de bataillon des FAMa reconstituées, le commandant Mamadou Keita et ses éléments, l’ancien Premier ministre avait souligné que le redéploiement de l’armée reconstituée dans les Régions de Gao, Tombouctou et Kidal est un élément très important dans le processus de paix et de réconciliation. « La réussite de cette mission de redéploiement de notre Armée dans ces trois régions est une condition à la paix et à la quiétude », avait déclaré Dr Boubou Cissé, ajoutant que le développement socio-économique du pays passe nécessairement par la paix et la quiétude retrouvée.

L’arrivée de la 3è compagnie du bataillon des FAMa reconstituées à Kidal est une autre étape importante franchie dans le processus de paix. Rappelons que cette compagnie était stationnée à Gao. Après le départ des deux premières compagnies sur Kidal en février dernier, la troisième compagnie est donc enfin arrivée dans la Capitale de l’Adrar des Ifoghas (Kidal). Ce retour des FAMa reconstituées à Kidal s’inscrit dans le cadre de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger. Et cela dénote de la ferme volonté des plus hautes autorités du Mali à favoriser le retour de la paix et la stabilité sur toute l’étendue du territoire national.

Pour rappel, dans son dernier rapport trimestriel sur la situation de notre pays, le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres avait indiqué que la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali demeure lente et a été occultée par l’assassinat, le 13 avril, du président de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) Brahim Ould Sidatt.

Il dit avoir constaté qu’aucun nouveau progrès n’avait été accompli dans l’exécution des engagements pris précédemment, notamment pour ce qui est d’accroître la participation des femmes aux mécanismes du Comité et de faire en sorte que le bataillon de l’armée reconstituée déjà déployée à Kidal devienne opérationnelle. Le déploiement de la 3è compagnie du bataillon des FAMa reconstituées est donc un pas important dans ce processus.

Dieudonné DIAMA

autho

Dieudonné Diama

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER