single

Le gouverneur Alassane Traoré a exhorté les participants à restituer les résultats de ce forum


Avoir une société résiliente et prospère dans laquelle tous se sentent complètement rassurés est l’une des grandes préoccupations de l’ONG Gomny. C’est dans cette optique qu’elle a organisé en partenariat avec le Programme d’appui à la stabilisation et à la paix de la Coopération allemande au Mali (GIZ-PASP), les 8 et 13 novembre, un forum multi-acteurs sur l’Accord pour la paix et la réconciliation.

Le chef de l’exécutif régional, Alassane Traoré avait à ses côtés le représentant de l’ONG Gomny, Aziz Sidibé. Y étaient également présents les acteurs étatiques, les collectivités, les organisations de la société civile et les représentants des conseils des jeunes venant des Cercles de Ségou, Tominian, Bla, Barouéli, Niono, Macina et San.

Cette rencontre visait non seulement à favoriser l’appropriation de l’Accord pour la paix et la réconciliation, mais aussi à contribuer à limiter les facteurs bloquants et de polarisation liés au processus. Le gouverneur de la Région de Ségou a indiqué que l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger, signé en juin 2015 entre le gouvernement et les groupes armés rebelles a connu certaines avancées.

Cependant, Alassane Traoré dira que son contenu continue de susciter au sein des populations des débats et des polémiques. «Ils sont surtout alimentés par des rumeurs et des interprétations diverses distillées çà et là par des personnes elles-mêmes peu outillées.

Cette situation s’explique surtout par une faible appropriation du contenu de l’Accord par les populations à la base», a-t-il développé, avant d’ajouter que des structures comme l’ONG Gomny et des mécanismes ont été créées sous l’égide du ministère de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion sociale, chargé de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale afin de relever ce défi.

Le gouverneur de la Région de Ségou Alassane Traoré a exhorté les participants à semer les graines de la paix à travers une restitution des résultats de ce forum et une sensibilisation accrue de leurs communautés sur la nécessité de leur participation.

De son côté, le représentant de l’ONG Gomny a souligné que ce forum a permis de produire des propositions d’actions concrètes, d’une part, à l’usage des acteurs locaux et d’autre part, à l’endroit des acteurs institutionnels dans l’optique de la contribution à la formulation des politiques publiques et au processus de paix et de réconciliation nationale.

Aziz Sidibé a remercié la Coopération allemande à travers le PASP et l’État pour leurs appuis et accompagnements constants.

Yama TRAORÉ
Amap-Ségou

autho

L'ESSOR

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER