single

Le taux d’accès à l’eau potable est de 47,16 dans la Région de Gao

À Gao, les activités de la Journée mondiale de l’eau se sont tenues, le 31 mars dernier, à l’école de Dioulabougou en présence du préfet d’Almoustrat, Mahri Babahmed, représentant le gouverneur de la Région de Gao et du directeur régional de l’hydraulique par intérim, Elisé Kodio. Le thème retenu pour l’édition de 2021 est : «La place de l’eau dans nos sociétés et comment la protéger ?». L’objectif visé par cette célébration est d’attirer l’attention du public et des gouvernants sur la nécessité de prendre des mesures concrètes visant à réduire les inégalités d’accès à l’eau. Au niveau régional, c’est l’occasion pour les acteurs non seulement de communiquer sur les efforts de l’état et de ses partenaires afin que chaque citoyen puisse accéder à l’eau potable où qu’il soit, mais aussi inviter les autorités à faire plus.

Cette Journée à Gao a été marquée par une communication sur le thème, par des sketchs, des poésies et causeries débats. Le 2è adjoint au maire de la Commune urbaine de Gao, Yacouba Maïga, a témoigné que certains habitants de la périphérie connaissent de graves pénuries d’eau pendant la période de forte chaleur. «Cette situation a pour conséquence l’augmentation du taux de la déperdition scolaire chez les jeunes filles», a-t-il dit, avant d’inviter la population locale à protéger le liquide précieux pour les générations futures.

De son côté, le directeur régional de l’hydraulique de Gao par intérim a indiqué que le 22 mars de chaque l’année, la Journée mondiale de l’eau met en lumière un aspect spécifique des enjeux liés à l’eau. Le thème de cette année, selon Elisée Kodio, est une adaptation de la principale promesse du Programme de développement durable à l’horizon 2030. Il a aussi souligné que l’eau est essentielle au développement socio-économique, à la production d’énergie et d’aliments, à la santé des écosystèmes et à la survie même de l’humanité.

Elisée Kodio a relevé que dans la Région de Gao, le taux d’accès à l’eau potable en 2020 est de 47.16 avec une forte disparité entre les cercles, les communes et même les villages. En 2020, encore une centaine de localités ne disposait d’aucun point d’eau potable dans la région, a-t-il informé, avant d’inviter la population à être un acteur de la bonne gestion des ressources en eau. Il a remercié l’ONG Help, LuxDev et Tassaght pour leurs actions dans la région. Le représentant du gouverneur de la région de Gao a soutenu que le thème de cette année s’inscrit en droite ligne des Objectifs du développement durable en son point 6 qui vise l’accès de tous à l’eau potable et à l’assainissement et à assurer une gestion durable des ressources en eau.

La Journée a pris fin dans l’après-midi par un match de football au stade Kassé Keïta de Gao. Le match a opposé les Clusters Wash, Santé nutrition, Protection aux autres clusters de la région.

Abdourhamane TOURÉ
Amap-Gao

autho

Abdourhamane Touré

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER