single

Ils sont une quarantaine d’éléments à prendre part à cette formation


La salle de conférence du gouvernorat de Gao abrite du 4 au 8 octobre un stage de «Sensibilisation sur la protection des civils en temps de conflit armé» initié par l’École de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye (EMP-ABB) au profil des Forces de défense et de sécurité de Zone de défense de N°1 de Gao. L’ouverture des travaux était présidée par le commandant de la Zone de défense N°1 de Gao, le colonel Issa Bagayoko en présence de l’instructeur permanent à l’École de maintien de la paix, le lieutenant-colonel, Abel Poudiougou.


L’objectif du stage est de renforcer les capacités des Forces de défense et de sécurité de la Zone de défense N°1 de Gao sur la protection des civils en temps de conflit armé. Ils sont au nombre de 45 officiers et sous-officiers de toutes les corporations, qui durant cinq jours seront formés sur des modules de la protection des civils et de leurs biens.


Le commandant de la zone de défense N°1 de Gao, le colonel Issa Bagayoko, a expliqué que ce stage s’inscrit dans le cadre des missions du chef d’État-major général des armées, en partenariat avec l’École de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye et vise à démontrer que l’engagement des FAMa est de conduire les opérations tout en protégeant les populations contre toute forme d’agression. Il a aussi rappelé que les missions régaliennes des Forces de défense et de sécurité reposent essentiellement sur la protection des personnes et de leurs biens sur l’ensemble du territoire. Selon le colonel Bagayoko, cette posture citoyenne et patriotique des FAMa est celle défendue en permanence par les autorités militaires et politiques, et est en parfaite cohérence avec les résolutions des Nations unies sur la protection des civils.


Abdourhamane Touré
Amap-Gao
autho

Abdourhamane Touré

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER