single

Le colonel Assimi Goïta et sa délégation lors de la rencontre

Après le coup d’envoi du Tournoi sportif pour la paix et la Cohésion sociale à Gao, le vice-président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a échangé, samedi au gouvernorat, avec les forces vives sur la paix, la cohésion sociale et la sécurité dans la région. C’était en présence du gouverneur, le général de brigade Moussa Traoré.
Au cours de la rencontre, la présidente du bureau régional de la Coordination des associations et ONG féminines du Mali (Cafo), Mme Lala Maïga, a remercié le vice-président pour l’organisation de ce tournoi sportif dans la Commune urbaine de Gao, qui, selon elle, va «nous conduire vers la paix, la cohésion et le vivre ensemble». Elle dira qu’à Gao, les femmes et leurs maris ne dorment pas à cause de l’insécurité qui se manifeste notamment par des braquages, des enlèvements d’êtres humains. «Malgré tout, Monsieur le vice-président, nous sommes là pour vous accompagner dans votre mission afin de remédier à ces fléaux», a déclaré Mme Lala Maïga.

Le porte-parole des chefs traditionnels de la Région de Gao, Jahou Mahamane Touré, a indiqué que ce tournoi est l’un des facteurs majeurs pour communier ensemble et vivre ensemble. « Aujourd’hui, il y a de nombreux défis à relever et nous réitérons notre engagement à soutenir la Transition», a-t-il dit. Dans son intervention, le vice-président a, au nom du président de la Transition, Bah N’Daw, remercié la population de Gao et les forces étrangères pour leur appui à la sécurisation de ce tournoi. « Aujourd’hui, nous sommes réunis autour de l’essentiel qui est la sécurité et la paix dans la Région de Gao. Ce tournoi sportif rime avec cette initiative », a-t-il déclaré.

Le colonel Assimi Goïta a réitéré l’engagement des autorités à ramener la paix et la sécurité à Gao et sur l’ensemble du territoire avec le concours des populations. «Aujourd’hui tout le monde a compris que la question de sécurité n’est pas que militaire, elle est politique, sociale, c’est pourquoi la réussite de cet objectif dépendra de la synergie d’action de tous les acteurs. Il s’agit en premier lieu des Forces de défense et de sécurité, ensuite de la société civile, des notabilités, des leaders communautaires. Nous demandons l’accompagnement, l’engagement sans faille de tous les leaders communautaires dans les efforts pour la paix et la réconciliation», a-t-il dit.
Le vice-président de la Transition a fait savoir que l’administration a un rôle majeur à jouer dans tout ce qui est question de justice et invité le gouverneur à veiller à cela.

Abdourhamane TOURÉ
Amap-Gao

autho

Abdourhamane Touré

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER