single

Les deux chefs d’État lors de la cérémonie d’hommages au Musée national

Pour manifester sa solidarité aux victimes du terrorisme et se rappeler des valeurs culturelles et sociétales, le président Umaro Sissoco Embalo, s’est recueilli, samedi dernier, au Musée national, sur la stèle dédiée aux victimes du terrorisme, avant de visiter les salles d’exposition des œuvres d’art.

Tout de blanc vêtu, le général Umaro Sissoco Embalo a été accueilli par le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta. Auparavant, le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly Guindo, et bien d’autres personnalités avaient réservé un accueil honorable au président de la Transition, le colonel Assimi Goïta.

Ayant déjà «infesté» une partie importante du territoire national, l’hydre terroriste ne cesse d’étendre ses tentacules hors des frontières du Mali. Sans doute, le colonel Assimi Goïta et le général Umaro Sissoco Embalo sont convaincus qu’une lutte efficace contre les forces du mal fait appel à la solidarité et à la conjugaison des efforts.

Pour donc rendre hommage aux nombreuses victimes du terrorisme, les deux chefs d’État ont procédé au dépôt de gerbes de fleurs et au recueillement sur la stèle dédiée aux victimes du terrorisme au Mali. Ce monument, qui se tient sous les caïlcédrats du Musée national, est dénommé « Place des Martyrs et victimes du terrorisme». Quelques éléments de la fanfare de la Garde nationale ont accompagné le geste par le rythme des clairons.
Cette étape a été suivie par la visite des salles d’exposition du Musée national.

Les deux personnalités ont, au passage, été fortement applaudies par de nombreux élèves, venus pour la cause. Le chef du département des relations publiques du Musée national, Balla Bomeré Guindo, a guidé la visite des œuvres d’art et littéraires.

De la salle d’expositions des œuvres du célèbre écrivain Seydou Badian Kouyaté à celles des textiles du Mali, Balla Bomeré Guindo a expliqué aux hôtes de marque l’historique des ouvrages et des objets dans ce haut lieu de la culture malienne.


À la fin de la visite, le président bissau-guinéen a apposé sa signature dans le livre d’or. «Je suis inspiré par la fierté africaine», a exprimé le général Umaro Sissoco Embalo pour marquer sa satisfaction.

Oumar DIAKITÉ

autho

Oumar Diakité

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER