single

Avec le triplé réalisé contre le Kenya, le jeudi 7 octobre, l’ancien joueur du COB est devenu le premier footballeur malien à réussir un tel exploit en Coupe du monde. Hier contre les mêmes Kenyans, l’attaquant a encore fait trembler les filets

Ibrahima Koné, 22 ans, entre dans l’histoire du football malien. Auteur d’un triplé contre les Harembee stars du Kenya, le jeudi 7 octobre, au compte de la troisième journée des éliminatoires de la Coupe du monde, Qatar 2022, l’attaquant de Sarpsborg 08 en Norvège est le premier footballeur malien à réaliser un tel exploit dans cette compétition. C’est la deuxième fois que l’ancien sociétaire du COB réalise le triplé avec les Aigles après celle de 2017, face aux Scorpions de la Gambie au premier tour des éliminatoires du Championnat d’Afrique des nations (CHAN), Maroc 2018.

Ce jour, celui que les supporters appellent familièrement Bouraba, a illuminé la rencontre par sa belle, en inscrivant trois des quatre buts infligés aux Gambiens au stade Modibo Keïta par les Aigles locaux. Ibrahima Koné a débuté sa carrière au COB à 13 ans lors de la saison 2012-2013. L’année suivante, il devient champion de la catégorie des minimes de la Ligue du District de Bamako avant d’être champion des cadets en 2014-2015.

Alors qu’il doit rejoindre les juniors olympiens, il est surclassé par l’entraîneur Sékou Seck «Baco» pour intégrer l’équipe première des Verts lors de la saison 2015-2016. Pour sa première année dans le championnat national, il termine co-meilleur buteur (9 réalisations) avec Hamidou Sinayoko du Djoliba). Auréolé de ce titre, il intègre la sélection nationale des moins de 20 ans et dispute la CAN de la catégorie,, Zambie 2017 sous la conduite de Baye Bah.

Lors de la phase finale, Ibrahima Koné dispute trois matches sans marquer et le Mali est éliminé dès le premier tour. Après cette campagne infructueuse, il est appelé en sélection nationale locale par Djibril Dramé pour les éliminatoires du CHAN 2018. Les agents de joueurs et les clubs européens commencent alors à s’intéresser au jeune attaquant. Il effectue un premier test non concluant à Braga au Portugal avant de signer en février 2018 au FK Haugesund dans le championnat norvégien. L’international malien joue 22 matches de championnat et 3 matches de coupe et marque 1 but. L’année suivante, il marque 5 buts en 16 matches de championnat et joue également 6 rencontres de Ligue Europa.

En 2019, il est convoqué en sélection nationale U20 par Mamoutou Kané «Mourlé» pour compléter l’effectif. Ibrahima Koné rate le premier match contre le Panama (1-1), avant de faire sa première apparition contre l’Arabie Saoudite, battue 4-3 (une réalisation de l’ancien sociétaire du COB) et marque un but. Par la suite, le Mali tombe en quart de finale contre l’Italie (2-4).

La même année, il est appelé par Fanyeri Diarra en sélection nationale U23 pour disputer le dernier tour des éliminatoires de la CAN de la catégorie contre le Maroc. L’attaquant marque un but à l’aller au Maroc (1-1) et est sélectionné pour la phase finale du tournoi. Malheureusement le tournoi se termine en queue de poisson pour le Mali éliminé dès le premier tour.

Le 14 janvier 2020, l’attaquant est prêté à Adana Demirspor en deuxième division turque où il retrouve son compatriote Hamidou Traoré «Dou». Le 3 août 2020, il retourne au FK Haugesund pour jouer 10 matches en championnat (2 buts). A la fin de la saison, il est encore prêté par son club, cette fois à Sarpsborg 08, où il marque 10 buts en 19 matches, avec en prime un quadruplé, réalisé le 28 août dernier contre Sandefjord (5-0, 17è journée). Ses performances attirent l’attention du sélectionneur national, Mohamed Magassouba qui convoque Ibrahima Koné (1,90m et surnommé le Lukaku malien) pour les deux premières journées des éliminatoires de la Coyupe du monde contre le Rwanda et l’Ouganda.

L’ancien joueur du COB effectue son baptême du feu en sélection, le 1er septembre contre le Rwanda (1-0) lors de la première journée des éliminatoires du Mondial 2022 avant de jouer contre l’Ouganda (0-0) lors de la deuxième journée, le 6 septembre. Il a donc attendu son troisième match pour voir Ibrahima Koné ouvrir son compteur-but et de quelle manière ?Un hat-trick que personne n’avait réussi avant lui en Coupe du monde.

Certes, des joueurs ont réalisé le triplé en équipe nationale, notamment Abdoulaye Diawara «Blocus» (3 février 1963, contre la Haute Volta, actuel Burkina Faso, 4-2 pour les Aigles), Cheick Diallo (le 28 avril 1973 contre la Sierra Leone, 4-2 lors des éliminatoires de la CAN 74) et Cheick Sala Sacko auteur d’un quadruplé contre le Nigeria, battu 4-1, le 5 septembre 1975lors d’un tournoi amical à Abidjan), mais en Coupe du monde, jamais un footballeur malien n’avait réalisé le triplé.

Selon le site belge Walfoot, l’international malien «a tapé dans l’œil des recruteurs» et plusieurs clubs du pays s’intéressent à lui pour la prochaine saison. Le média cite le Club de Bruges, Anderlecht et Ostende qui auraient coché le nom du Malien sur leur liste, tout comme Fenerbahçe en Turquie, Ismaël Diané, l’ancien entraîneur d’Ibrahima Koné Ismaël au COB, assure ne pas être surpris de la prestation du joueur et se dit convaincu que le meilleur est à venir.

«Il a toutes les qualités pour devenir un grand attaquant. Au COB, tout le monde l’appelait par le sobriquet Bouraba. S’il continue sur la même lancée, il ne tardera pas à aller dans l’un des cinq grands championnats européens», estime l’actuel entraîneur de l’AS Douanes de Sikasso. C’est tout le mal qu’on peut souhaiter pour Ibrahima Koné.

L. M. D.

autho

Ladji M. Diaby

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER