single

Mme Aïssata Sangho, enseignante à l’école fondamentale de Gourma Rharous, a été élue jeudi dernier la fonctionnaire la plus intègre du Mali en 2020. Elle a reçu sa distinction lors du Gala annuel du programme Integrity Icon
Mali de Accountability-Lab, succédant ainsi à Dr Coulibaly Aminata Goïta, médecin chef du district sanitaire de Sikasso. La rencontre a enregistré la présence du directeur pays Accountability-Lab, Moussa Kondo, de l’ambassadeur du Royaume des Pays-Bas au Mali, Marchel Gerrmann, de l’ancien Premier ministre, Moussa Mara, du lauréat 2018, Malick Coulibaly.

Elle a été élue parmi cinq finalistes nominés : Mme Aïssata Sangho, enseignante chargée d’une classe de 3e année à l’école fondamentale de Gourma Rharous, Dr Gaoussou dit Abdel Kader Simpara, directeur technique du CSCom de Kayes-Khasso, Mme Mariam Diarra, adjointe au chef de service des finances de la direction nationale des frontières (DNF) habitant à Kalaban-Coro (Cercle de Kati), Moussa Abdoulaye Diarra, magistrat à la Justice de paix à compétence étendue (JPCE) de Yanfolila et le sergent Seydou Dao, agent de service pénitentiaire et de l’éducation surveillée de la ville de Djenné. De 5.000 nominés au départ, ils ont été triés par un panel composé de huit organisations de la société civile et un panel d’experts indépendants, des membres du jury et un vote public logé chez un huissier de justice, a précisé le directeur pays d’Accountability-Lab.

Par cette distinction, le projet Integrity Icon met en évidence l’intégrité dans le secteur public pour permettre aux Maliens de soutenir les changements susceptibles d’améliorer la vie des populations. «Aujourd’hui, ces hommes nous incitent à comprendre qu’on peut être fonctionnaire, vivre de son salaire et arriver à faire bouger les lignes», a souligné le directeur pays d’Accountability-Lab. Moussa Kondo a remercié l’ambassadeur du Royaume des Pays-Bas qui soutient financièrement ce projet depuis cinq ans.

Intervenant à ce propos, le diplomate a rappelé : «La stratégie de coopération des Pays-Bas vise à accompagner nos partenaires nationaux à lutter contre les causes profondes de l’instabilité, afin de renforcer les conditions propices à la paix et le développement durable.» En la matière, Marchel Gerrmann s’est réjoui de constater que la lutte contre la corruption ait été identifiée comme une priorité majeure de la Transition, avant de les encourager à collaborer avec cette initiative en vue d’une reconnaissance formelle de la valeur de ces fonctionnaires.

Le lauréat de 2018, Malick Coulibaly a exhorté les récipiendaires à continuer de servir leur pays, leur administration, leurs administrés avec honneur et intégrité. Car, toutes nos crises tirent, selon lui, leur source des atteintes à la bonne gouvernance (corruption et enrichissement illicite). Pour ce faire, «œuvrons tous à ce que cette colonne vertébrale (la bonne gouvernance) puisse être rétablie, afin que notre État puisse rebondir sur ses deux pieds, afin que le Mali nouveau puisse véritablement voir le jour», a-t-il conseillé.
De son côté, l’ancien Premier ministre Moussa Mara plaidera pour la pérennisation de l’initiative Car, dira-t-il, elle est l’une des rares initiatives qui met en avant les agents publics intègres et les prime.


Cette cérémonie a été sanctionnée par la remise de certificat de reconnaissance aux membres de jury et des attestations aux cinq nominés. Après avoir reçu son prix Mme Aïssata Sangho s’est réjouie d’avoir été honorée, avant de remercier les organisateurs de l’événement.

Amadou GUÉGUÉRÉ

autho

Amadou Guéguéré

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER