single

Cette infrastructure sortira de terre dans trois mois, selon les initiateurs

Dans trois mois, le quartier de Badalabougou, en Commune V du District de Bamako, aura son jardin d’enfants. La construction de cette infrastructure a déjà démarré avec la pose de la première pierre qui s’est déroulée jeudi dernier sur le site dudit établissement. Il sera entièrement financé par la Fondation Empower avec un kit complet d’une valeur de 30 millions de francs Cfa. Il comprendra 3 salles de classes, un bureau pour la direction, 3 latrines et l’équipement de jeux pour les tout-petits.

La cérémonie officielle était coprésidée par le maire de la Commune V, Amadou Ouattara, et le directeur exécutif de la Fondation Empower Mali, Yeah Samaké, président du Parti pour action civique et patriotique. On notait également la présence de plusieurs autorités politico-administratives, scolaires et coutumières. Le maire de la Commune V a salué les partenaires et leur donateur. Il a tenu à remercier particulièrement la Fondation Empower Mali et son directeur exécutif pour ce geste salutaire.

Les autorités municipales de la Commune V se réjouissent de l’accompagnement du Parti pour l’action civique et patriotique (PACP) de Yeah Samaké, qui a décidé de financer entièrement la construction du jardin d’enfants. Cet édifice vient à point nommé et comblera un vide.

Il permettra à la population de Badalabougou et celle de la Commune V en général de transporter sans risque les enfants dans un centre spécialisé pour leur éducation. Sa réalisation, en plus de la diversification des choix et options pour les familles et ménages, va contribuer à réduire la distance entre parents et le site d’encadrement.

Il a expliqué que le schéma de référence sera utilement et qualitativement modifié avec la construction de cette infrastructure scolaire. Yeah Samaké a expliqué que cette action est le fruit d’une collaboration entre deux partis politiques : «Parti pour action civique et patriotique» et «Notre Commune avance» qui ont émis le vœu de doter leur collectivité d’un jardin d’enfants. “Nous allons construire 3 salles de classes, la direction et les installations”.

Il a salué l’engagement de la mairie et l’esprit patriotique du maire qui s’est investi pour la réalisation de ce projet éducatif au niveau de sa collectivité. Il a annoncé que ce jardin scolaire est la première action concrétisée à Bamako. Cette action n’est pas la première au Mali. «Nous avons déjà construit plus de 43 écoles et plus 20 forages au Mali», a rappelé Yeah Samaké.

Pour le directeur du Centre d’animation pédagogique, Youssouf Coulibaly, « c’est une satisfaction morale d’avoir un jardin d’enfants de plus au niveau de la Commune V. «Nous avions demandé auprès de l’État la construction de cet jardin d’enfants depuis quelques années», a-t-il soutenu avant de saluer le donateur pour ce geste d’une grande valeur.

Badra Alou Koné, membre du Conseil national de transition, habitant de la Commune V, a évoqué la collaboration entre les deux partis politiques. Il s’est également réjoui du fait que cet établissement préscolaire sera opérationnel à partir de la rentrée prochaine. Et les longues distances que les parents faisaient avec les tout-petits pour aller au jardin d’enfants seront de mauvais souvenirs. Il a donné rendez-vous dans trois mois pour inaugurer ce nouveau jardin d’enfants.

Le chef du quartier de Badalabougou, Adama Koné, a exprimé sa satisfaction pour la construction d’un jardin d’enfants qui permettra de consolider la garde et l’éducation des tout-petits. «Finie la disparition fréquente des tout-petits dans mon quartier», s’est-il réjoui.


Amadou SOW

autho

Amadou Sow

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER