single

La deuxième édition de la journée sportive de cohésion au sein des Forces armées de défense et de sécurité s’est déroulée, le vendredi 1er septembre, au Camp des gardes et dans la cour de la Direction des transmissions et des télécommunications des armées à N’Tomikorobougou. Organisée par l’état-major de la Garde nationale et la Direction des transmissions et des télécommunications des armées, cette journée était placée sous le signe de la cohésion entre les différentes Forces armées de défense et de sécurité.

Malgré les fortes pluies qui se sont abattues sur la capitale, vendredi dernier, la journée a enregistré la participation massive des hommes de rang, sous-officiers et officiers de tous les corps des Forces armées de défense et de sécurité. On notait la présence à l’événement du chef d’état-major général des armées, le général de brigade, Oumar Diarra, du chef d’état-major de la Garde nationale, le colonel Elisée Jean Dao, du directeur des transmissions et des télécommunications des armées, le colonel Elkalifa Coulibaly, du directeur du sport militaire, le colonel Séga Sissoko et du directeur de la sécurité d’état, le colonel Modibo Koné.

Les participants se sont affrontés dans plusieurs disciplines : le football, le volley-ball, le ballon militaire, le badminton, le footing, la pétanque. «C’est une journée lors de laquelle les militaires de tous grades se retrouvent, nous jouons, nous nous frottons les uns aux autres, dans une ambiance fraternelle pour renforcer la cohésion à tous les niveaux de commandement et dans toute la hiérarchie des Forces armées de sécurité», a déclaré le chef d’état-major général des armées, le général de brigade, Oumar Diarra. «Le message que j’ai à l’endroit des Forces armées de sécurité, c’est la cohésion et l’unité au sein des forces armées.

Nous sommes aujourd’hui l’épine dorsale de la nation et nous n’avons pas droit à l’échec. Nous voulons que tout le monde regarde dans la même direction, je pense que cette journée démontre cet esprit qui prévaut au sein des Forces armées de sécurité», a ajouté l’officier supérieur. Le directeur des transmissions et des télécommunications des armées, le colonel Elkalifa Coulibaly, insistera également sur les objectifs visés à travers la journée sportive, à savoir l’unité et la cohésion au sein des forces. «Il y a des forces qui sont engagées sur les théâtres des opérations. L’objectif est qu’on reste soudés et que ces forces engagées sur le terrain sachent que ceux qui sont derrière, préservent les acquis et pensent à eux.

Le moral des troupes est au beau fixe. Les missions qui nous attendent sont grandes, il faut qu’on préserve cette unité par un corps sien dans un esprit sien», a rappelé le colonel Elkalifa Coulibaly. Quant au chef d’état-major de la Garde nationale, le colonel Elisée Jean Dao, il a indiqué que les activités sportives aident les Forces de sécurité à réussir leurs missions. «Cette journée a deux aspects.

Le premier est de cultiver la cohésion pour contribuer à ce que soldat, sous-officiers et officiers, pratiquent ensemble le sport, se frottent physiquement les uns aux autres. L’autre aspect est d’encourager la pratique du sport qui est impérative pour nous dans l’accomplissement de nos missions», a-t-il expliqué. «Tous les chefs d’états-majors et les chefs de services et leurs hommes sont présents aujourd’hui, ça a été une grande journée.

Tout cela appelle à la cohésion, c’est un signe fort qui prouve que nous sommes sur la voie qui va nous aider à renforcer la cohésion au sein des Forces armées pour pouvoir accomplir notre mission qui est la protection des personnes et de leurs biens», a conclu le chef d’état-major de la Garde nationale.

L. M. D.

autho

Ladji M. Diaby

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER