single

«Le port du casque ne peut empêcher l’accident mais prévient contre les traumatismes crâniens ou cervicaux», a déclaré la directrice générale de l’Agence nationale de la sécurité routière (Anaser).
Mme Doumbia Diadji Sacko intervenait, mercredi dernier, à Koulikoro, dans le cadre de la supervision des opérations conjointes de contrôle et de sensibilisation des usagers de l’axe Bamako-Koulikoro.
Ces opérations sont organisées dans le cadre de la lutte contre l’insécurité routière, en partenariat avec le Groupement motorisé de la gendarmerie. Pour la circonstance, la directrice générale de l’Anaser était accompagnée du chef d’escadron Sitapha Traoré, commandant du Groupement motorisé de la gendarmerie.
Après une remise symbolique des casques au gouverneur de la 2è Région administrative, le colonel Lamine Kapory Sanogo, la directrice de l’Anaser et sa délégation se sont rendues au rond-point «Église» pour sensibiliser les usagers sur le respect du code de la route et le port du casque.
À cette occasion, Mme Doumbia Diadji Sacko a invité les conducteurs d’engins à deux et trois roues, notamment les jeunes à constamment porter le casque dans la circulation.

Rencontré au rond-point «Eglise», le conducteur Issa Diarra ne badine pas avec le code de la route et le port du casque.
«Le respect du Code de la route et le port du casque, ça concerne tout le monde», a-t-il insisté. Selon l’adjudant chef de l’unité moto, Issiaka Doumbia, les problèmes récurrents sur le trajet Bamako-Koulikoro sont, entre autres, le refus d’obtempérer des usagers, l’excès de vitesse, la surcharge, le non port de la ceinture de sécurité et du casque pour les motocyclistes.
«Pendant les fêtes de fin d’année, les jeunes se déplacent beaucoup. Certains s’adonnent à des excitants et ils roulent à tombeau ouvert. Ils mettent leur vie en danger et celle des autres», a déploré le gouverneur de la Région, ajoutant que les accidents sur l’axe Bamako-Koulikoro sont aussi causés par la divagation des animaux. Il a rappelé qu’en 2019, la Région de Koulikoro a enregistré 836 accidents. Il y a eu 1.097 blessés et 122 morts.
«À l’analyse de ces chiffres, 64,23% de ces accidents concernent les engins à deux roues. Cette situation nous interpelle tous», a fait savoir Mme Doumbia Diadji Sacko.
C’est pourquoi, sous le leadership du ministre des Transports et des Infrastructures, le thème de la 16ème édition de la Semaine nationale de la sécurité routière, tenue du 16 au 21 novembre sur toute l’étendue du territoire national, a été consacré à la promotion du port du casque, a souligné la directrice de l’Anaser.

Babba B. COULIBALY

autho

Babba B. Coulibaly

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER