single

L’Association des partenaires distributeurs d’Orange-Mali invite les distributeurs grévistes à surseoir à leur mouvement d’humeur afin de trouver des solutions concertées à leurs problèmes. Elle animait hier un point de presse à Niaréla, en Commune II du District de Bamako pour rassurer l’opinion nationale quant à la poursuite des opérations de transfert d’argent via Orange Money.

Cette situation, selon le chargé de communication de ladite Association, Oumar Diop, serait due à une mésentente avec un de leur partenaire qui se plaint de la baisse des tarifs d’opération d’Orange Money. Il a invité les «collaborateurs grévistes à ouvrir le dialogue afin de trouver, ensemble un terrain d’entente».

Toutefois, le chargé de communication du groupement a rassuré les clients d’Orange Money que les activités quotidiennes d’envoi et de réception d’argent se poursuivent sur toute l’étendue du territoire national : de Kayes à Kidal. Une rencontre entre les différentes parties est prévue dans les jours à venir pour trouver un terrain d’entente, a-t-il ajouté.

Rappelons que des personnes se présentant comme des distributeurs d’Orange Money ont rendu public, le week-end dernier, un mot d’ordre de grève allant du 3 au 6 août. Ces dernières protestent contre les réductions successives des commissions qu’ils reçoivent de l’opérateur téléphonique Orange-Mali sur chaque transaction effectuée à la suite d’un retrait d’argent via le service Orange Money. Une situation qu’ils endurent depuis 2019, selon eux.

Oumar SANKARÉ

autho

Oumar Sankaré

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER