single

L’organisation humanitaire ne pouvait rester insensible au sort de ces personnes

«Faites l’aumône non pas à l’individu, mais à l’homme». Autrement dit faites de la solidarité par humanité et non par sympathie pour une personne. Le Lions club Sokala (pilier de la maison), dont la vocation première est de servir les bonnes causes s’abreuve dans cette antienne. L’organisation humanitaire a fait, le week-end dernier, don de vivres et non vivres aux personnes déplacées qui ont trouvé gîte et couvert au Garbal de Faladiè.

La cérémonie a enregistré la participation de la présidente du Lions club Sokala, Mme Ouane Fatouma Keïta dite Fouta et d’autres « lions».
Le Lions club Sokola ne pouvait donc rester insensible au sort de ces personnes qui ont quitté leurs terres natales du fait de la violence pour trouver refuge dans la capitale et qui vivent dans une détresse morale.

La présidente du Lions club Sokala a rappelé la symbolique de l’action de son club qui est le plus ancien des 14 Lions clubs qui existent au Mali (puisque ce club a été créé dans notre pays en 1957). «Nous existons pour faire œuvre utile d’où le nom club service, a expliqué Mme Ouane. Pour elle, 2020 a été une année difficile marquée surtout par la Covid-19 et le même contexte perdure. «Nous avons donc décidé d’accompagner les déplacés pour les soulager un peu».
Le représentant de la direction nationale du développement social, Mady Noumogo, a témoigné de sa reconnaissance au généreux donateur pour son soutien et par ricochet pour l’accompagnement du Haut conseil des réfugiés (HCR) dans la prise en charge des préoccupations des déplacés.

Brehima DOUMBIA

autho

Bréhima Doumbia

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER