single

Samedi, sur l'axe Dogofry-Diabali, non loin d'un campement de pêcheurs, un car de la compagnie " Air Niono " a été la cible des groupes armés terroristes. Les passagers ont été sommés de quitter le bus sous la menace d’armes lourdes. Les femmes qui étaient à bord ont été contraintes de regagner Dogofry à pieds. Les 8 hommes, selon un élu local, ont été amenés de force. Trois se seraient échappés.

Leurs téléphones portables ont été confisqués tandis que les bagages ont été jetés à l'eau. Le chauffeur, l'apprenti et le convoyeur ont regagné Niono à bord du bus.
Les groupes armés terroristes continuent de harceler les paisibles populations du cercle Niono à travers des tueries et des enlèvements de personnes et de bétail. Des habitations et des maisons brûlées occasionnant des déplacements massifs.

M. SAMAKÉ
Amap-Niono
autho

L'ESSOR

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER