single
Le quartier de Boulkassoumbougou Kouloubleni, en Commune I du district de Bamako, était en ébullition ce vendredi. Pour cause, les habitants se sont révoltés dans l’après-midi du vendredi, pour s’opposer à l’ouverture d’un bar-restaurant à proximité de leur lieu de culte.


Tout a commencé après la prière du vendredi, quand les fidèles de la grande mosquée conduits par l’imam ont convergé vers la maison de l’artiste Salif Keita pour exprimer leur protestation contre l’implantation de son bar à proximité du lieu de culte et du centre de santé de leur secteur.


Lire aussi  : Veille de fête : l’enfer des embouteillages


« Non à l’ouverture d’un bar restaurant à Boulkassoumbougou face au centre de santé », « Salif keita, hôte des prostituées », « nous ne sommes pas d’accord pour l’ouverture d’un bar à proximité de la mosquée », scandent les manifestants. Dans la foulée, une équipe de la police du 12ème arrondissement a rallié les lieux pour maintenir l’ordre face à cette sortie spontanée des religieux.


Les fidèles ont, durant des heures , exprimé leur désaccord et n’ont pas manqué de dire leur déception. Ils ont déploré la prolifération des bars et autres lieux de plaisir dans leur commune. Pour l’instant, l’artiste Salif Keïta ne s’est pas encore prononcé sur la question.


T. CAMARA
autho

Tamba Camara

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER