single

Les dirigeants de la CEDEAO réunis en sommet à Accra, au Ghana, samedi ont salué les progrès réalisés par les autorités de la transition au Mali. Selon le rapport du médiateur Goodluck Jonathan, « il y a une évolution positive, et qui reste encourageante ». « Un Premier ministre civil a été nommé, conformément à la décision des chefs d’Etat. Un gouvernement a été nommé et installé » précise aux médias Jean-Claude Kassi Brou, président de la Commission de l’institution sous-régionale qui a participé aux travaux.

A Accra, le sommet des chefs d'Etat et de gouvernement des pays membres de la Cédéao ont passé en revue le processus de sortie de la crise institutionnelle qui a valu au Mali une série de sanctions internationales. Après que la CEDEAO a suspendu le pays de ses instances, la France a haussé le ton annonçant dans la foulée le retrait très prochain de la Force Barkhane au Sahel.

Le Mali, toujours confronté à la menace terroriste, est désormais dirigé par le colonel Assimi Goita qui a nommé Dr. Choguel Kokalla Maiga au poste de Premier ministre. La mesure de suspension du pays pourra être levée si mécanisme de suivi mis en place par la CEDEAO constate une progression rapide dans la mise en œuvre des recommandations.

« Le mécanisme de suivi va permettre de travailler en étroite collaboration avec les autorités maliennes pour la mise œuvre de la feuille de route qui doit conduire aux élections », a poursuivi Jean-Claude Kassi Brou, selon RFI.

A. CISSE

autho

Ahmadou Cissé

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER