single
Engagés depuis 2013 aux côtés des militaires maliens dans la lutte contre le terrorisme, les soldats français ont commencé, ce mardi 12 octobre, l’évacuation leur emprise de Kidal, qui sera transférée à la Minusma, et en étroite coordination avec les forces armées maliennes, a informé mardi l’armée française.


« Le dernier convoi logistique est parti pour Gao ce matin à 5H00. Un détachement de Barkhane restera sur place pour les dernières formalités administratives et logistiques », a indiqué, le même jour, le porte-parole de l'état-major, le colonel Pascal Ianni, cité par plusieurs médias.


Selon le porte-parole de l’armée francaise, « le transfert vers la Minusma et les forces armées maliennes sera définitif d'ici une dizaine de jours ». Le détachement restant facilitera des missions d’appui au profit des partenaires et travaillera donc en étroite coordination avec la Minusma et les FAMa.


En juillet dernier, Paris avait annoncé une réorganisation de son dispositif militaire déployé au Sahel dans le cadre de l’opération Barkhane. La nouvelle stratégie française a notamment entrainé dans son sillage une brouille entre Paris et les autorités de la Transition, qui n’ont pas fait mystère de leurs inquiétudes quant aux conséquences de la diminution des effectifs français sur le terrain. Mais la France fait la sourde oreille.


M. TOURÉ
autho

Mohamed Touré

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER