single

Le vice-ministre de la Défense tchèque, Tomas Kopecny, reçu par le Premier ministre

La volonté affichée de la République tchèque de redynamiser et diversifier sa coopération avec notre pays a été réaffirmée à la faveur de la visite de son vice-ministre de la Défense, Tomas Kopecny, au Mali. Au cours de son séjour en terre malienne, Tomas Kopecny a été reçu en audience, lundi à la Primature, par le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga. Les deux personnalités ont, de manière approfondie, discuté de la coopération bilatérale et multilatérale.

Le Mali est engagé dans une guerre asymétrique depuis de nombreuses années pour sa stabilité et la préservation de son intégrité territoriale. Le soutien des partenaires dans ce combat est de bon augure pendant cette Transition. Selon son vice-ministre de la Défense, la République tchèque est intéressée à aider notre pays dans le domaine de la défense.

«Nous avons parlé des affaires militaires et de défense», a-t-il révélé. Et pour matérialiser son engagement, ce pays membre de l’Union européenne et de l’Otan (Organisation du traité de l’Atlantique nord), a déjà offert trente lits médicalisés, d’une valeur de plus de 91 millions Fcfa, au département de la Défense et des Anciens combattants pour la Polyclinique militaire.

Selon Tomas Kopecny, la République tchèque envisage également des projets concrets, notamment dans les domaines des transports et de la santé. À ce sujet, il a mentionné la construction des aéroports. Aussi, le renforcement de la coopération entre les deux pays au niveau du secteur minier figurait parmi les sujets abordés lors des échanges.

À ce propos, l’hôte du jour a expliqué que son pays regorge de plusieurs sociétés minières qui voudraient être davantage actives au Mali. Le transfert de technologie de ces sociétés permettra de créer des emplois dans notre pays.

«Je suis très optimiste, parce que les perspectives sont énormes dans le cadre de la diversification des partenariats…», a déclaré Tomas Kopecny. La République tchèque fait partie des pays les plus industrialisés au monde puisque 40% de son économie vient de l’industrie. «On veut transférer notre savoir-faire au Mali», a annoncé le vice-ministre de la Défense.


Oumar DIAKITÉ

autho

Oumar Diakité

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER