single

Les crises sécuritaire et sanitaire ont affecté les fréquentations du Musée

Le Musée national du Mali a tenu jeudi dernier la 29è session de son conseil d’administration sous la direction de la ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, Mme Kadiatou Konaré. C’était en présence du directeur général de l’établissement, Daouda Keita.

Au cours des travaux, les administrateurs ont examiné et adopté les recommandations de la session précédente, les points d’exécution et le programme du projet d’activités 2020, ainsi quele projet d’activités de 2021

Dans son intervention, la ministre en charge de la Culture a exprimé sa satisfaction pour l’engagement de la direction du Musée national et les administrateurs malgré les difficultés liées à la crise sécuritaire accentuée par la Covid-19.

Le Musée nationalen effet n’a enregistré que 8.397 visiteurs en 2020 contre 18.467 en 2019 et 1.8646 en 2018. Mme Kadiatou Konaré a aussi indiqué qu’en 2019, les prévisions sur les ressources propres s’élevaient à plus de 44 millions de Fcfa sur lesquelles plus de 38 millions ont pu être recouvrés, soit 88,46%.

En 2020, les prévisions sur les ressources propres s’élevaient à plus de 41 millions mais c’est 23 millions seulement qui ont pu être recouvrés, soit un taux de réalisation de 57,08%. «Malgré les difficultés, il y a eu des résultats encourageants. Les recherches se sont poursuivies et ont contribué à enrichir les archives audiovisuelles du Musée.

La réalisation des activités hors programme, à savoir l’atelier de formation sur la lutte contre le trafic illicite des biens culturels, la célébration de la Journée internationale des Musées le 18 mai, est à mettre à l’actif du personnel du Musée national du Mali», s’est félicitée la ministre, ajoutant que la direction travaille sur les stratégies d’appropriation du Musée national par le public malien.

Parmi ces stratégies, on peut retenir la promotion de la culture muséale auprès du public national, l’incitation du public scolaire et universitaire à visiter le Musée national, la poursuite des expositions thématiques en y associant des activités ludiques, couplées aux visites des salles d’expositions. Au-delà de ces réalisations, l’institution a développé des partenariats avec certaines institutions internationales.

Ce qui a permis la restitution volontaire par Brooklyn Museum (New York) de onze bracelets en bronze (datés entre 200 ans avant et 1000 ans après Jésus-Christ) du Delta intérieur du Niger, le don de quinze tableaux photos du Mali des années 1970 par le couple français Patrick et Marie-Colette Defaintaine, l’offre de deux box contenant 33 insectes par l’entomologiste allemand Dr Günter Muller. Enfin, la réception provisoire des travaux de réhabilitation à travers la construction de trois nouvelles réserves.

Le budget aux objectifs du programme d’activités est arrêté en recettes et en dépenses à la somme de plus de 669 millions de Fcfa contre376 millions de Fcfa en 2020, soit une augmentation de plus de 77%. Cette augmentation s’explique essentiellement par la dotation du code économique dépenses en investissement de l’année en cours.

Le directeur Daouda Keita a évoqué ses préoccupations par rapport aux recettes qui ont carrément baissé ces dernières années. «Avec la crise, nous n’arrivons pas à générer des ressources propres permettant de soutenir les salaires des contractuels», a-t-il révélé.

Amadou SOW

autho

Amadou Sow

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER